Gestion des zones humides : L’appui technique de l’Agence spatiale europĂ©enne

DIG/ Un atelier sous-rĂ©gional de renforcement des capacitĂ©s sur le suivi, la gestion et la surveillance des zones humides en Afrique s’est ouvert le lundi 7 octobre 2018 Ă  l’auditorium du ministère des Eaux et ForĂŞts.

Ces assises visent Ă  renforcer les capacitĂ©s managĂ©riales des participants sur la surveillance de l’Ă©volution des zones humides en cartographie numĂ©rique Ă  partir des images satellitaires, dans le cadre du projet Wetland Africa.

Pour les participants, il est question de maĂ®triser les outils de collectes des donnĂ©es par l’observation spatiale des zones humides, dĂ©velopper une boĂ®te Ă  outil de gestion des donnĂ©es.

Mais aussi de renforcer les capacitĂ©s des pays africains au respect des engagements sur la gestion des zones humides, maĂ®triser la planification et rendre disponible des donnĂ©es Ă  l’ensemble des parties prenantes par rapport aux objectifs du dĂ©veloppement durable (ODD).

Cette formation est assurĂ©e par trois experts de l’Agence spatiale europĂ©enne (ESA) et la convention Ramsar Ă  travers le programme Wetland Africa.

« Le Gabon a la chance et le privilège de faire partie des bĂ©nĂ©ficiaires de l’appui de l’ESA, qui a mis au service de l’Agence gabonaise d’Ă©tudes et d’observation spatiale son expertise. Cette initiative  des plus hautes autoritĂ©s du pays est un outil indispensable  pour promouvoir la protection de l’environnement  dans son acception la plus large, qui va de la biodiversitĂ©, aux ressources en eau, en passant par les pollutions et nuisances», a soulignĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral de l’Environnement, Yannick Sonnet.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire