Mines : L’Etat acquiert 10 % des parts de l’entreprise chinoise CICMHZ

DIG/ Le gouvernement gabonais et la sociĂ©tĂ© chinoise, Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ) ont paraphĂ©, le vendredi 26 fĂ©vrier 2021 Ă  l’immeuble du 2 dĂ©cembre, la première convention minière d’exploitation de manganèse, rĂ©visĂ©e en application du nouveau code minier.

PrĂ©sidĂ©e par le ministre du PĂ©trole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa assistĂ© de sa collègue de l’Economie, Nicole Jeanine Lydie Roboty, cette signature entre les deux parties va permettre Ă  l’Etat gabonais « d’inaugurer une nouvelle ère dans le secteur minier national avec la mise en Ĺ“uvre du contrat de partage de production, qui va accroĂ®tre davantage les revenus attendus par l’Etat ».

Ainsi, selon les termes de ce contrat, la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou, qui exploite le manganèse de BembĂ©lĂ© Ă  NdjolĂ©, s’engage Ă  cĂ©der gratuitement 10% de son capital Ă  l’Etat.

« Ce qui permettrait Ă  l’Etat d’avoir une prĂ©sence au conseil d’administration et des dividendes, le cas Ă©chĂ©ant.

Cette convention va Ă©galement changer le mode de calcul de la RPM, avec pour effet l’augmentation du revenu de l’Etat, l’intĂ©gration du partage de production dans le modèle d’exploitation Ă  hauteur de 10/% de sa production.

Sans oublier, l’affection d’une partie de ses revenus dans les projets de dĂ©veloppement des communautĂ©s locales, estimĂ©e Ă  près de 100 millions de francs, susceptible d’augmenter en fonction du rĂ©sultat d’exploitation « , a indiquĂ© Vincent de Paul Massassa.

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire