Afric-aviation en faillite !

DIG/ Criblée de dettes et incapable de payer son personnel et ses fournisseurs, l’aventure aérienne vient brutalement de prendre fin pour la 1ère compagnie aérienne gabonaise de vols domestiques.

Son manager, Alfred Pierre Etouk√©, n’aura finalement pas r√©ussi √† se faire payer les quelques 3 milliards de francs d’arri√©r√©s dus par l’Etat

Dans une note adress√©e √† l‚Äôensemble de son personnel¬†le 29 mai dernier, la compagnie s’est r√©solue a annonc√© l‚Äôarr√™t total de ses activit√©s de fret et de desserte sur l‚Äôensemble du territoire pour une dur√©e maximum de 6 mois.

Les raisons évoquées sont notamment les difficultés financières découlant des retards de paiement des factures par certains de ses clients du fait de la crise économique et financières généralisée ; les pertes financières découlant de l’immobilisation technique prolongée de l’ATR 72-212   et la résiliation inattendue des contrats de location des avions en exploitation.

Comme pour se sauver la face, la direction a tout de même annoncé mettre en place, dans les délais les plus brefs, un plan de relance de la compgnie.

Ce plan se traduira par l’ouverture du capital à de nouveaux investisseurs ; la ré-certification de la compagnie et la mise en service de nouveaux avions.

¬ę¬†La r√©alisation de ce plan de relance passe, entre autres, par le maintien d‚Äôun effectif minimum qui travaillera sur la r√©-certification de la compagnie¬†¬Ľ, a indiqu√© la direction g√©n√©rale avant de rassurer le personnel sur le paiement progressif des salaires dus, en fonction des recouvrements.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire