Afrijet se hisse au 1er rang des compagnies aériennes de la zone Cemac

DIG/ Au terme d’une annĂ©e 2018 exceptionnelle en termes de rĂ©sultats d’exploitation, la compagnie privĂ©e gabonaise est devenue la 1ère compagnie de la zone Cemac en termes de chiffres d’affaires et bientĂ´t de trafic passagers.

Selon son administrateur gĂ©nĂ©ral, Marc Gaffajoli, dans un entretien accordĂ© au quotidien L’Union, ces excellents rĂ©sultats sont le fruit d’un « business model » Ă©quilibrĂ© entre charters et lignes rĂ©gulières, d’une gestion prudente et d’un choix cohĂ©rent de flotte.

« Le bilan est très satisfaisant. Nous nous sommes développés à un rythme plus rapide que prévu dans la sous-région. Nous sommes à présent le premier acteur de la zone Cemac en termes de chiffres d’affaires et nous sommes en train de le devenir en termes de trafic passagers.

La première compagnie aérienne de la région est gabonaise. C’est une excellente nouvelle, qui tombe au même moment que les très bons résultats de l’Anac à l’audit de l’OACI. L’aviation commerciale gabonaise est en train de se relever. Nous sommes aussi depuis début 2019, 1er en termes de part de marché, sur les lignes commerciales camerounaises, congolaises et saotoméennes.

L’année 2018 est donc un bon cru pour Afrijet. C’est le résultat d’un « business model » équilibré entre charters et lignes régulières, d’une gestion prudente et d’un choix cohérent de flotte.

Cette croissance a également été créatrice de nouveaux emplois. Entre 2012 et 2018, nous avons quasiment triplés nos effectifs. Nous investissons des dizaines de milliers d’heures en formation, chaque année, car la qualité d’une compagnie aérienne, c’est avant tout la compétence de son personnel, bien davantage que le glamour de ses avions ou le choix de ses destinations.

Notre climat social est excellent.  Les salariés adhèrent au projet et sentent que nous construisons ensemble les chapitres d’une belle aventure entrepreneuriale. En 2018, nous avons conclu un partenariat avec l’O.N.E, pour favoriser la primo-accession à l’emploi d’une trentaine de jeunes Gabonais et Gabonaises.

Enfin, nous sommes sur le podium de la ponctualité en Afrique avec 4 vols sur 5 à l’heure, ce qui nous place devant de nombreuses « grandes sœurs » du continent.

Nous avons des marges de progression importantes, par exemple, en matière de gestion de la relation client et de gestion des irrégularités d’exploitation. Mais nous allons nous retrousser les manches », a indiqué Marc Gaffajoli.

Perspectives

« Nous souhaitons renforcer la flotte au cours du 2ème semestre, afin d’augmenter encore la fiabilité de notre réseau et poursuivre notre développement. Afrijet, c’est une actualité quotidienne à retrouver sur les réseaux sociaux et sur notre site internet marchand « flyafrijet.online ».

Ce mois-ci, par exemple, nous ouvrons notre centre multilingue de vente à distance, qui au Gabon répondra au numéro unique du 01405050. Ce sera notre troisième canal de relation client, à coté du Web et de la quinzaine d’agences ouvertes dans la région.

Nous avons conscience que nous devons encore travailler beaucoup pour hisser la compagnie parmi les « success stories » du continent, mais les résultats sont encourageants… Alors nous poursuivons humblement en nous remettant en cause chaque jour ! », a t-il souligné.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire