Afrique/ Les 5 pays africains les plus endettés

DIG/ MalgrĂ© son niveau d’endettement considĂ©rĂ© par les instances financiĂšres internationales comme Ă©tant trĂšs Ă©levĂ© (64 % du PIB national/ 4200 milliards de francs de dette publique), le Gabon ne fait pas encore partie des pays les plus endettĂ©s du continent.

Dans sa publication annuelle (World Factbook) prĂ©sentant la situation gĂ©ographique, dĂ©mographique, politique, Ă©conomique et militaire dans chaque pays du monde, la Central Intelligence Agency (CIA), l’une des agences de renseignement des Etats-Unis, a levĂ© le voile sur le niveau d’endettement de l’ensemble des pays de la planĂšte, rapporte l’agence Ecofin.

Dans le classement des 23 pays les plus endettĂ©s au monde prĂ©sentĂ© par le site Business Insider, l’Afrique marque cinq fois sa prĂ©sence.

Ainsi, voici les 5 pays africains les plus endettés en pourcentage de leur PIB.

1er: Erythrée (119,8% du PIB)

Si le Japon (234,7%) est le pays le plus endettĂ© au monde, l’ErythrĂ©e est la nation qui prĂ©sente le plus haut niveau d’endettement en Afrique. EndettĂ© Ă  plus de 119,8% de son PIB (2,6 milliards $), le pays de la corne de l’Afrique prĂ©sente aujourd’hui une situation Ă©conomique prĂ©occupante, selon la Banque mondiale, due en grande partie Ă  l’insĂ©curitĂ© dans la zone, la sĂšcheresse, sa politique Ă©conomique presque autarcique. Ces situations ont accentuĂ© les dĂ©ficits budgĂ©taires, contraignant la dette publique Ă  atteindre des niveaux insoutenables alors que la croissance Ă©conomique rĂ©gresse d’annĂ©e en annĂ©e.

2e: Cap vert (116,8%)       

Bien que considĂ©rĂ© comme le pays le plus stable d’Afrique, le Cap-Vert a vu sa dette prendre, ces derniĂšres annĂ©es, des dimensions incontrĂŽlables. A l’inverse de la croissance Ă©conomique qui n’a pas suivi une courbe ascendante Ă  cause de la faiblesse des recettes touristiques. De 70% du PIB en 2010, la dette publique capverdienne est passĂ©e trĂšs vite Ă  116,8% en 2017.

3e: Mozambique (100,3%)

La croissance robuste du pays n’a pas pu freiner l’envol de la dette publique. MalgrĂ© ses performances et perspectives positives, le Mozambique s’est enlisĂ© davantage sous le fardeau de la dette. Le pays dirigĂ© par Filipe Nyusi fait la une des mĂ©dias depuis quelques mois Ă  cause d’une affaire de dette cachĂ©e Ă©valuĂ©e dans un premier temps Ă  environ 1,12 milliard $ avant d’ĂȘtre portĂ©e, suite Ă  un audit international, Ă  2 milliards $, la semaine derniĂšre. La dette publique a grimpĂ© Ă  100,3% des richesses produites dans le pays.

4e: Egypte (92,6%)

MalgrĂ© la rĂ©silience de son Ă©conomie, la dette publique Ă©gyptienne est restĂ©e Ă©levĂ©e, mais demeure soutenable au vu des rĂ©centes perspectives de diffĂ©rentes institutions comme le FMI, Moody’s ou encore la Banque Mondiale. Le pays a mis en place une sĂ©rie de rĂ©formes qui devraient relancer l’activitĂ© Ă©conomique en berne depuis le printemps arabe. Cependant, jusqu’au moment oĂč la CIA prĂ©sentait sa publication, l’Egypte prĂ©sentait un niveau d’endettement Ă©valuĂ© Ă  plus de 92,6%.

5e: Sao Tomé-et-Principe (89,5%)

Sao TomĂ©-et-Principe, dernier de la liste est sur une pente pĂ©rilleuse. L’üle de 200 000 habitants est endettĂ©e Ă  prĂšs de 89,5% de son PIB (350 millions de dollars). A juste titre, le FMI pense que seules des rĂ©formes d’austĂ©ritĂ© pourraient relancer l’économie de l’archipel.

(Source : Agence Ecofin)

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire