Afrique subsaharienne : La Banque mondiale prévoit un taux de croissance de 2,9% en 2017

D’après le dernier rapport de la Banque mondiale sur les perspectives Ă©conomiques rĂ©gionales, la croissance de l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une lĂ©gère hausse de 2,9% en 2017 alors que la rĂ©gion continuera Ă  s’adapter Ă  la baisse des prix des produits de base.

Selon le rapport, la plus grande Ă©conomie d’Afrique de l’Ouest, le Nigeria, devrait rebondir de sa rĂ©cession et croĂ®tre Ă  un rythme d’environ 1% tandis que l’Ă©conomie angolaise devrait connaitre une hausse de 1,2%.

En outre, la croissance de l’Afrique du Sud et des exportateurs de pĂ©trole devrait ĂŞtre plus faible, alors que la croissance des Ă©conomies qui ne sont pas riches en ressources naturelles restera robuste. Ainsi, la croissance de l’Afrique du Sud n’atteindra que 1,1% cette annĂ©e.

Le rapport de l’institution prĂ©sidĂ©e par le corĂ©en Jim Yong Kim, analyse Ă©galement l’affaiblissement de la croissance de l’investissement sur les marchĂ©s Ă©mergents, en particulier sur le continent africain et les Ă©conomies en dĂ©veloppement dans le monde.

A cet effet, il indique que le ralentissement de la croissance de l’investissement est en partie une correction des niveaux Ă©levĂ©s avant la crise que la plupart des Ă©conomies ont connus en 2016.

Mais, cette baisse reflète Ă©galement les obstacles auxquels les Ă©conomies Ă©mergentes et en dĂ©veloppement ont dĂ» faire face, notamment le faible prix du pĂ©trole (pour les exportateurs de pĂ©trole), le ralentissement de l’investissement Ă©tranger direct (pour les importateurs de produits de base) et, plus largement, le fardeau de la dette privĂ©e et le risque politique.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire