Les agents de la Sogatra réclament quatre mois de salaire

DIG/ La situation de la SociĂ©tĂ© gabonaise de transport (Sogatra) ne s’amĂ©liore guĂšre. RĂ©unis en assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale, le 4 octobre 2017 Ă  la base de la sociĂ©tĂ© situĂ©e au Camp de police, les agents de la Sogatra, du syndicat des conducteurs et des techniciens (Sycotech) et le syndicat national des transporteurs terrestres (Synatrat) ont dĂ©noncĂ© quatre mois d’arriĂ©rĂ©s de salaires, de juin Ă  septembre.

Selon le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Sycotech, Cyrille Gaston Ndoudi Ledounmou, les salaires du mois de juin ont pourtant Ă©tĂ©, bel et bien, versĂ©s. Mais il se pourrait qu’ils aient Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©s, de façon frauduleuse, au TrĂ©sor public, par des personnes qui n’ont pas compĂ©tence Ă  le faire.

« Depuis deux ans, le directeur gĂ©nĂ©ral a retirĂ© la signature Ă  certains de nos directeurs dans les affaires qui concernent les salaires. Mais, ce matin nous sommes surpris et Ă©cƓurĂ©s que nous, agents de la Sogatra, ne pouvons plus ĂȘtre en possession de nos salaires, alors que nous sommes en pleine rentrĂ©e scolaire. Malheureusement,  nous n’avons pas la preuve pour dĂ©noncer directement, mais il nous a Ă©tĂ© dit que c’est un agent de la Sogatra qui est passĂ© rĂ©cupĂ©rer le document, alors qu’il n’est plus habilitĂ© Ă  le faire. Nous disons non Ă  ce genre de pratiques ! », a t-il dĂ©noncĂ©.

Les agents ont Ă©galement dĂ©noncĂ© les mauvaises pratiques de gestion dont la Sogatra serait victime. En effet, depuis un certain temps, les bus n’ont plus d’assurance.

« Nous attirons l’attention du gouvernement pour sĂ©vir, et que chacun se mette Ă  sa place. Ce que nous voulons, c’est la bonne gestion de l’entreprise, car, ce sont 1080 gabonais qui sont en situation de prĂ©caritĂ©  », a ajoutĂ© Cyrille Gaston Ndoudi Ledounmou.

Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire