Azur Gabon ne veut pas disparaître

DIG/  SurendettĂ© et au bord du dĂ©pĂ´t de bilan, il y a quelques mois, la maison de tĂ©lĂ©phonie Azur aurait-elle rĂ©ussi Ă  faire passer l’orage ?

Après avoir enregistré une énième chute vertigineuse de son chiffre d’affaires, l’opérateur de téléphonie mobile Azur Gabon va pourtant mieux. La bonne nouvelle a été annoncée au ministre d’Etat en charge de la Communication  et de l’Economie numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nze, lors d’une rencontre sous le signe de la relance, le 25 octobre 2017 à Libreville.

« Nous avons été reçu par le ministre de la Communication cet après-midi pour lui présenter la situation d’Azur Gabon. Nous avons présenté quelques chiffres en parlant du développement de la société. Depuis quelques temps, nous avons engagé des actions qui ont permis à l’entreprise d’augmenter ses revenus. Nous sommes partis d’une situation il y a quelque mois avec des revenus très bas. Au de-la de la crise qui a été présenté à Azur, actuellement nous sommes dans une constante évolution de notre chiffre d’affaire », a expliqué Rodrigue Okouyi, directeur technique d’Azur Gabon.

A peine sur pied, Azur Gabon se projette déjà vers l’avenir en promettant de combler le fossé technologique qui existe avce ses concurrents. En effet, Azur est la seule maison de téléphonie mobile qui ne propose aucun service internet sur les smartphones car n’ayant toujours pas migré vers la 3G.

« Des efforts seront faits pour que nous puissions nous arrimer aux nouvelles technologies que proposent tous les autres opérateurs, et nous allons même faire mieux en amenant la différence qu’on a toujours amené. Ça été le cas lorsque nous avons entamé notre entrée avec la voix. Nous voulons rassurer nos clients, nous voulons rassurer le gouvernement gabonais avec bien entendu son support, avec son accompagnement que ses efforts seront faits », a t-il ajouté.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire