Azur Gabon ne veut pas disparaĂźtre

DIG/  SurendettĂ© et au bord du dĂ©pĂŽt de bilan, il y a quelques mois, la maison de tĂ©lĂ©phonie Azur aurait-elle rĂ©ussi Ă  faire passer l’orage ?

AprĂšs avoir enregistrĂ© une Ă©niĂšme chute vertigineuse de son chiffre d’affaires, l’opĂ©rateur de tĂ©lĂ©phonie mobile Azur Gabon va pourtant mieux. La bonne nouvelle a Ă©tĂ© annoncĂ©e au ministre d’Etat en charge de la Communication  et de l’Economie numĂ©rique, Alain-Claude Bilie-By-Nze, lors d’une rencontre sous le signe de la relance, le 25 octobre 2017 Ă  Libreville.

« Nous avons Ă©tĂ© reçu par le ministre de la Communication cet aprĂšs-midi pour lui prĂ©senter la situation d’Azur Gabon. Nous avons prĂ©sentĂ© quelques chiffres en parlant du dĂ©veloppement de la sociĂ©tĂ©. Depuis quelques temps, nous avons engagĂ© des actions qui ont permis Ă  l’entreprise d’augmenter ses revenus. Nous sommes partis d’une situation il y a quelque mois avec des revenus trĂšs bas. Au de-la de la crise qui a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  Azur, actuellement nous sommes dans une constante Ă©volution de notre chiffre d’affaire », a expliquĂ© Rodrigue Okouyi, directeur technique d’Azur Gabon.

A peine sur pied, Azur Gabon se projette dĂ©jĂ  vers l’avenir en promettant de combler le fossĂ© technologique qui existe avce ses concurrents. En effet, Azur est la seule maison de tĂ©lĂ©phonie mobile qui ne propose aucun service internet sur les smartphones car n’ayant toujours pas migrĂ© vers la 3G.

« Des efforts seront faits pour que nous puissions nous arrimer aux nouvelles technologies que proposent tous les autres opĂ©rateurs, et nous allons mĂȘme faire mieux en amenant la diffĂ©rence qu’on a toujours amenĂ©. Ça Ă©tĂ© le cas lorsque nous avons entamĂ© notre entrĂ©e avec la voix. Nous voulons rassurer nos clients, nous voulons rassurer le gouvernement gabonais avec bien entendu son support, avec son accompagnement que ses efforts seront faits », a t-il ajoutĂ©.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire