BICIG : Le FGIS veut miser 26 milliards de francs pour racheter les parts de BNP Paribas

Selon les derniĂšres informations de l’hebdomadaire Jeune Afrique, le processus de cession des parts (47 %) du groupe BNP Paribas dans sa filiale gabonaise, la Bicig, est encore loin d’ĂȘtre rĂ©glĂ©.

En effet, la proposition de rachat par le marocain Banque centrale populaire (BCP) a Ă©tĂ© officiellement rejetĂ©e en septembre en conseil d’administration par la partie gabonaise, qui souhaite une reprise par une banque française ou internationale.

Avec l’appui de Claude Ayo-Iguendha, patron de la Bicig depuis prĂšs de quinze ans, celle-ci a jusqu’au 14 dĂ©cembre pour proposer une autre option.

D’aprĂšs notre confrĂšre qui s’appuie sur de « bonnes sources », on estime que la plus probable Ă  court terme reste un rachat par le Fonds gabonais d’investissements stratĂ©giques (FGIS) dirigĂ© par Serge Mickoto pour un montant avoisinant les 40 millions d’euros (26 milliards de francs).

Dans ce cas de figure, les équipes de BNP Paribas menées par les deux patrons Afrique Philippe Tartelin et Jean-Luc Olivier Akoto ont accepté de conserver 5 % à 10 % des parts et, surtout, de devenir un partenaire technique.

Si l’option FGIS Ă©choue, BNP devrait opter pour une reprise par BCP
 Affaire Ă  suivre.

(Source: Jeune Afrique)

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire