Les bons chiffres du secteur de la Micro-finance

DIG/ Selon la direction gĂ©nĂ©rale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF), l’activitĂ© des Ă©tablissements de microfinance s’est amĂ©liorĂ©e Ă  fin mars 2017.

Au 31 mars, l’offre de services financiers de proximitĂ© est passĂ©e de 12 Ă  14 Etablissements de micro-finance (EMF) dont 5 de premiĂšre catĂ©gorie et 9 de deuxiĂšme catĂ©gorie.

Cette répartition consacre le contrÎle du secteur par les sociétés anonymes (structures de la deuxiÚme catégorie).

Le nombre d’agence et points de vente est passĂ© de 60 Ă  64 en glissement annuel, en raison du dĂ©marrage des activitĂ©s des nouveaux Ă©tablissements. Toutefois, l’offre de services financiers reste majoritairement concentrĂ©e sur Libreville (54 agences).

Le nombre de clients a progressĂ© de 113% pour s’établir Ă  282089 comptes, du fait de l’extension des rĂ©seaux.

S’agissant de l’emploi, les effectifs ont atteint 536 agents contre 388 en mars 2016, soit une hausse de 2%, suite aux nouveaux recrutements.

Les fonds propres de l’ensemble des Ă©tablissements de microfinance se sont chiffrĂ©s Ă  5,8 milliards de FCFA au 31 mars 2017 contre 3,7 milliards de FCFA Ă  fin mars 2016, soit une hausse de 57%.

La consolidation de l’assise financiĂšre des sociĂ©tĂ©s anonymes autrefois en difficultĂ© et le dĂ©marrage effectif des activitĂ©s des nouveaux Ă©tablissements expliquent cette Ă©volution.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire