Les bons points du Cameroun, selon Standard and Poor’s

L’agence de notation Standard and Poor’s a maintenu la note du profil Ă©metteur du Cameroun Ă  « B » pour son profil d’émetteur aussi bien pour le long que le court terme.

L’agence amĂ©ricaine de notation s’est appuyĂ©e sur la robuste croissance dont fait l’objet le pays et qui, de son point de vue, devrait encore durer sur les 12 prochains mois. « La rĂ©alisation de grands projets d’infrastructures continueront de soutenir la croissance. Nous anticipons aussi que le secteur des services va demeurer solide et que les productions agricole vont augmenter », a fait savoir l’agence amĂ©ricaine de notation

Sur la base de ces considĂ©rations, elle estime que la croissance de l’Ă©conomie sera en moyenne de 5,3% sur les trois prochaines annĂ©es.

La baisse des prix a Ă©tĂ© compensĂ©e par une augmentation des volumes vendus. En 2015, mĂŞme si la ressource n’a pesĂ© que pour 10% dans le PIB, elle a reprĂ©sentĂ© encore 40% des revenus d’exportation et 20% des recettes publiques en 2015.

Ces bons points macroéconomiques sont toutefois dilués par un ensemble de facteurs.

S&P relève que la note du Cameroun demeure contrainte par de faibles institutions, et un manque de transparence.

« Le prĂ©sident Paul Biya devrait rester au pouvoir jusqu’en 2018, date de la prochaine Ă©lection prĂ©sidentielle. Nous estimons qu’un risque d’instabilitĂ© politique existe, au regard du manque d’expĂ©rience en matière de transition dĂ©mocratique », a fait savoir l’agence relevant que l’actuel chef de l’Etat est en poste depuis 1982.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire