Boulevard triomphal : Comment en finir avec les nids-de-poule et les crevasses ?

DIG/ La secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale du ministĂšre des TP, Yolande Nyonda, a effectuĂ© une descente au Boulevard Triomphal Omar Bongo afin de passer au crible le linĂ©aire qui part des feux tricolores des Affaires Ă©trangĂšres jusqu’au Rond-Point de la DĂ©mocratie.

En effet, à ces points stratégiques, on assiste ces derniers mois à des effondrements de chaussée, dont les plus marquants sont observables à hauteur du Palais Omar Bongo Ondimba, siÚge du Sénat.

«Nous sommes venus nous enquĂ©rir de la situation sur le boulevard triomphal, notamment ce point critique qui s’est constituĂ© au niveau du Palais du SĂ©nat, afin d’y trouver des solutions dans les meilleurs dĂ©lais et assurer la fluiditĂ© du trafic sur cette voie trĂšs frĂ©quentĂ©e au quotidien par les usagers », a dĂ©clarĂ© Yolande Nyonda.

Des effondrements qui seraient provoquĂ©s en partie, Ă  cet endroit, par l’affaissement d’une buse mĂ©tallique, Ă  en croire le Directeur gĂ©nĂ©ral adjoint de l’ANGTI, Pierre Mounanga qui a annoncĂ© le lancement, dans les prochains jours, d’ « une Ă©tude approfondie pour voir les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments Ă  l’origine de cette situation ».

De prime Ă  bord, les techniciens des TP et de l’ANGTI avancent l’éventualitĂ© de remplacer cette buse mĂ©tallique par un ouvrage en bĂ©ton aux normes internationales.

Afin d’assurer la sĂ©curitĂ© des usagers de cette route, la SecrĂ©taire gĂ©nĂ©rale, Yolande Nyonda, a instruit les techniciens d’installer dans l’urgence un cordon de sĂ©curitĂ© et des panneaux signalĂ©tiques qui auront pour consĂ©quence le rĂ©trĂ©cissement de la route et la rĂ©duction de la vitesse de circulation des automobilistes.

AprĂšs «le point critique» Ă  hauteur du sĂ©nat, les Ă©quipes des TP et de l’ANGTI ont pu apprĂ©cier Ă  juste titre le niveau de dĂ©gradation du Rond-Point de la DĂ©mocratie qui menacerait mĂȘme la stabilitĂ© de l’ouvrage d’art baptisĂ© «Place de la Paix».

Le lac qui s’est constituĂ© au niveau de l’échangeur dit de «L’ancienne RTG» n’a pas manquĂ© d’attirer l’attention des hommes en orange. LĂ  aussi, les techniciens des travaux publics ont prĂ©vu envoyer une Ă©quipe pour Ă©vacuer les eaux qui ont stagnĂ© Ă  cet endroit.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire