La Caistab se dote d’un nouveau centre d’archives et de documentation

DIG/ Le directeur gĂ©nĂ©ral de la Caisse de stabilisation et de pĂ©rĂ©quation (Caistab), IsmaĂ«l Ondias Souna, a procĂ©dĂ© le mercredi 20 fĂ©vrier 2018, Ă  la mise en service du nouveau centre de documentation et d’archives.

SituĂ© non loin de l’Ă©changeur du LycĂ©e d’Ă©tat, face Ă  l’immeuble Narval, l’ouvrage a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par la sociĂ©tĂ© d’archivage et de service informatiques (Sasi Gabon).

Autrefois situĂ©e au centre technique d’Owendo, ce service jouit dĂ©sormais d’une considĂ©ration acceptable. Les agents affectĂ©s vont dĂ©sormais servir dans des conditions optimales.

« De septembre 2006 Ă  octobre 2016, le service des archives et documentation se rĂ©sumait Ă  un bureau de dix mètres carrĂ© pour six agents. Ce service qui ne s’appelait que de nom, Ă©tait dĂ©pourvu de tout ce qui caractĂ©rise une entitĂ© vouĂ©e Ă  la collecte, au classement et Ă  la diffusion des informations documentaires liĂ©es aux activitĂ©s de notre institution« , a rappelĂ©  le chef de service, Bertrand Ngabassagha. Avant d’ajouter Ă  l’endroit du DG : « En mettant Ă  disposition ce bâtiment pour les archives et la documentation, vous venez de toucher au nerf ultra sensible de ce qui fonde la sociĂ©tĂ© des hommes: La mĂ©moire. Disparate, perdue malmenĂ©e par le temps et les pratiques peu orthodoxes qui ont caractĂ©risĂ© le management d’antan au sein de notre entreprise, cette mĂ©moire, par votre seul courage trouve ici, en ce lieu, le berceau de sa constitution progressive selon les pratiques professionnelles« , s’est-il rĂ©joui.

Le service des archives et documentation de la Caistab est composĂ© d’un bâtiment R+1, dans lequel se trouve des fonds d’archives constituant le cĹ“ur du service, d’une salle de tri, d’un bureau pool secrĂ©tariat, d’une salle de consultation, pour le rez-de-chaussĂ©e. Et Ă  l’Ă©tage, d’un bureau et d’un deuxième fonds d’archives faisant aussi office de bureau.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire