La Caistab veut rajeunir la filiĂšre cacao

DIG/ La Caisse de Stabilisation et de PĂ©rĂ©quation (Caistab) du Gabon a annoncĂ©, le 6 juillet 2017, le lancement imminent d’un vaste « Plan d’aide Ă  la RĂ©colte » (PAR) destinĂ© aux planteurs de cacao, ĂągĂ©s ou en situation d’incapacitĂ©, afin de leur permettre de continuer Ă  rĂ©colter le fruit de leur production grĂące au concours de jeunes recrues.

Ce mĂ©canisme qui permettra de venir en aide aux planteurs ĂągĂ©s, grabataires, veufs ou veuves, malades ou en manque de main d’Ɠuvre, qui ne sont plus en mesure d’effectuer les rĂ©coltes, totalement ou partiellement, dans leurs plantations de cacao.

Indirectement, ce PAR vise Ă©galement Ă  optimiser les externalitĂ©s positives au sein de la filiĂšre cacao à travers l’amĂ©lioration des conditions de vie des planteurs ĂągĂ©s, l’augmentation de la production nationale grĂące Ă  la limitation des pertes dues Ă  l’abandon des cabosses sur les arbres, la valorisation des mĂ©tiers agricoles de rĂ©colteurs et post-rĂ©colteurs, ainsi que le renforcement de la qualitĂ© du cacao gabonais.

42 jeunes formés aux métiers de récolteurs et post-récolteurs durant la phase pilote

La mise en Ɠuvre du PAR s’effectuera en deux Ă©tapes. Dans une premiĂšre phase, un projet pilote d’une durĂ©e de deux mois, lancĂ© Ă  la mi-juillet 2017, sera menĂ© dans quatre zones de production (Mitzic, Oyem, Bitam et Minvoul) dans le  Woleu Ntem, premiĂšre province productrice de cacao au Gabon, qui dispose de circuits logistiques bien rodĂ©s et de marchĂ©s dument organisĂ©s et contrĂŽlĂ©s. A cette occasion, seront expĂ©rimentĂ©es les conditions nĂ©cessaires Ă  la commercialisation et au traitement des cabosses de cacao.

C’est la Caistab elle-mĂȘme qui assurera les opĂ©rations de rĂ©colte et post-rĂ©colte. Et ce, grĂące un rĂ©seau de jeunes recrues formĂ©es et Ă©quipĂ©es pour l’occasion.

« Attirer les jeunes gĂ©nĂ©rations vers les mĂ©tiers de la terre, et en particulier vers la filiĂšre du cafĂ©-cacao, est un impĂ©ratif Ă©conomique absolu. C’est dans cette perspective que s’inscrit le Plan d’aide Ă  la RĂ©colte que nous lançons. Un plan qui vise Ă  organiser la transmission, le passage de tĂ©moin, entre l’ancienne et la nouvelle gĂ©nĂ©ration d’opĂ©rateurs, les uns apportant leur expĂ©rience et leur savoir-faire, les autres leur Ă©nergie et leur enthousiasme » a indiquĂ© IsmaĂ«l Ondias Souna, le Directeur gĂ©nĂ©ral de la Caistab.

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire