Cemac / Le Gabon va tenter (encore) de lever 9 milliards de francs

DIG/ AprÚs le demi-échec de sa derniÚre émission de bons de trésor sur le marché financier de la Cemac, le gouvernement va solliciter, ce mercredi 7 juin, une nouvelle fois, les souscripteurs de la sous-région à travers une émission de BTA, à 13 semaines de maturité : Montant : 9 milliards de francs Cfa, selon un communiqué officiel de la BEAC.

Le ministĂšre camerounais des Finances a Ă©galement annoncĂ© que son payas va tenter de lever ce mĂȘme jour, une enveloppe globale de 5 milliards de francs Cfa au moyen d’une Ă©mission de bons du TrĂ©sor assimilables (BTA), d’une maturitĂ© de 26 semaines.

La RĂ©publique du Tchad, quant Ă  elle, tentera de rĂ©colter une enveloppe globale comprise entre 25 et 30 milliards de francs Cfa, au moyen d’une Ă©mission d’obligations du trĂ©sor assimilables (OTA) d’une maturitĂ© de 2 ans. Pour cette opĂ©ration, le gouvernement tchadien servira un taux d’intĂ©rĂȘt de 4,5% aux souscripteurs.

Selon les statistiques de la BEAC, depuis le lancement du marché des titres publics en novembre 2011, les Etats de la Cemac ont déjà mobilisé prÚs de 4000 milliards de francs Cfa.

Ce marchĂ© des titres est devenu plus dynamique depuis 2015, avec les difficultĂ©s de trĂ©sorerie auxquelles font face les six Etats de la Cemac, du fait de la baisse des cours mondiaux du pĂ©trole brut, qui constitue la principale source de recettes d’au moins quatre (Gabon, Tchad, Congo, GuinĂ©e Equatoriale) des six pays de cet espace communautaire.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire