Cemac : Comment reconstituer les réserves de change ?

DIG/ Une rĂ©union du comitĂ© ministĂ©riel de l’Union monĂ©taire et Ă©conomique d’Afrique centrale (Umac),  regroupant les ministres des finances de la sous-rĂ©gion de la zone Cemac,  s’est tenue le 4 aoĂ»t 2017 Ă  YaoundĂ© au Cameroun.

Le Gabon était représenté par son ministre du Budget et des Comptes Publics, Mathias Otounga Ossibadjouo.

Au centre des discussions, l’évolution rĂ©cente de la conjoncture Ă©conomique et financiĂšre des Etats membres, et l’état d’avancement des nĂ©gociations avec le Fond monĂ©taire international (FMI).

Sur ce point, les ministres ont constatĂ©, qu’au cours du 2eme  trimestre 2017, les relations des pays membres de la Cemac avec le FMI ont Ă©tĂ© caractĂ©risĂ©es par un dynamisme certain, notamment sous l’impulsion des dĂ©cisions prise par les Chefs d’Etats Ă  l’occasion de leur dernier sommet tenu Ă  YaoundĂ© en 2016.

Les ministres ont relevĂ© que les requĂȘtes du Gabon et du Cameroun ont Ă©tĂ© approuvĂ©es par le Conseil d’Administration du FMI pour la mise en Ɠuvre de programmes Ă©conomique et financier au titre du mĂ©canisme de la facilitĂ© Ă©largie de crĂ©dit sur les trois prochaines annĂ©es.

Les ministres membres du comitĂ© ont Ă©galement examinĂ©, l’évolution de la situation des rĂ©serves de changes de la Cemac.

Evoquant les conclusions de la réunion du Comité de politique monétaire du 22 mars dernier, ils se sont félicités de la décision visant à accorder la plus grande priorité à la consolidation de la position extérieure de la sous-région en 2017.

A ce titre, ils ont rappelé les mesures de redressement visant à réduire le volume de la liquidité de la banque centrale pour abaisser la pression sur les réserves de change.

Il s’agit notamment,  ont-ils soulignĂ©, de redynamiser le marchĂ© interbancaire pour optimiser la gestion de la liquiditĂ© et intensifier les transactions entre les banques.

Mais aussi d’amĂ©liorer le dispositif de suivi des transferts sortant et de la position extĂ©rieur et ensuite, de rĂ©duire la  perception du risque de crĂ©dit, par l’amĂ©lioration de la qualitĂ© de l’information  financiĂšre.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire