Certification PAFC Bassin du Congo : Les experts en conclave Ă  Libreville

DIG/ Dans le cadre du projet « Mise en Ĺ“uvre d’une approche rĂ©gionale pour le dĂ©veloppement des systèmes de certification PAFC » dĂ©marrĂ© en juin 2019, l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT) en partenariat avec PAFC Gabon organise du 25 au 29 novembre 2019 Ă  Libreville, un atelier rĂ©gional d’Ă©laboration des normes PAFC Bassin du Congo.

Ce projet, qui couvre le Cameroun,  la République du Congo et le Gabon, a pour ambition de créer un schéma régional de certification basé sur les critères et exigences de PAFC, tout en intégrant les besoins et spécificités du contexte du Bassin du Congo.

« Ces experts vont discuter sur les normes du schĂ©ma rĂ©gional qui va couvrir le Cameroun,  le Gabon et le Congo Brazzaville. Ce schĂ©ma rĂ©gional a pour but de mutualiser les schĂ©mas nationaux PAFC. L’initiative du schĂ©ma rĂ©gional est une manière d’unir les forces », a indiquĂ© BenoĂ®t Jobbe Duval, DG de l’ATIBT.

Durant cinq jours, les reprĂ©sentants des peuples autochtones vont participer Ă  l’Ă©laboration de ces normes.

« Le prĂ©sent atelier se trouve dans le prolongement du processus de mise en place du PAFC au niveau de l’Afrique. Le processus PAFC est une initiative de nos États regroupĂ©s dans l’organisation africaine du bois. Nous sommes passĂ©s Ă  l’Ă©tape supĂ©rieure de mettre en place un système sous rĂ©gional qui coiffe le  bassin du Congo et certainement nous passerons Ă  l’Ă©chelle panafricaine », a expliquĂ© Rose Ondo, prĂ©sidente du PAFC Gabon.

Instrument de marchĂ©, la certification forestière permet de dĂ©montrer aux consommateurs de bois tropicaux qu’ils sont en train d’accueillir un matĂ©riau renouvelable, certifiĂ© durable au travers d’un schĂ©ma d’Ă©valuation avec une organisation de tiers partie indĂ©pendante.

Brice Gotoa

 

 

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire