Certification PAFC Bassin du Congo : Les experts en conclave à Libreville

DIG/ Dans le cadre du projet « Mise en Å“uvre d’une approche régionale pour le développement des systèmes de certification PAFC » démarré en juin 2019, l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT) en partenariat avec PAFC Gabon organise du 25 au 29 novembre 2019 à Libreville, un atelier régional d’élaboration des normes PAFC Bassin du Congo.

Ce projet, qui couvre le Cameroun,  la République du Congo et le Gabon, a pour ambition de créer un schéma régional de certification basé sur les critères et exigences de PAFC, tout en intégrant les besoins et spécificités du contexte du Bassin du Congo.

« Ces experts vont discuter sur les normes du schéma régional qui va couvrir le Cameroun,  le Gabon et le Congo Brazzaville. Ce schéma régional a pour but de mutualiser les schémas nationaux PAFC. L’initiative du schéma régional est une manière d’unir les forces », a indiqué Benoît Jobbe Duval, DG de l’ATIBT.

Durant cinq jours, les représentants des peuples autochtones vont participer à l’élaboration de ces normes.

« Le présent atelier se trouve dans le prolongement du processus de mise en place du PAFC au niveau de l’Afrique. Le processus PAFC est une initiative de nos États regroupés dans l’organisation africaine du bois. Nous sommes passés à l’étape supérieure de mettre en place un système sous régional qui coiffe le  bassin du Congo et certainement nous passerons à l’échelle panafricaine », a expliqué Rose Ondo, présidente du PAFC Gabon.

Instrument de marché, la certification forestière permet de démontrer aux consommateurs de bois tropicaux qu’ils sont en train d’accueillir un matériau renouvelable, certifié durable au travers d’un schéma d’évaluation avec une organisation de tiers partie indépendante.

Brice Gotoa

 

 

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire