Le chinois CGCG reprend la construction du barrage hydroélectrique FE 2 de Mitzic

Exit la Compagnie de dĂ©veloppement des Ă©nergies renouvelables (Coder), le gouvernement vient de confier la reprise de la construction du barrage hydroĂ©lectrique FE 2 de Mitzic Ă  l’entreprise chinoise CGGC.

L’annonce a Ă©tĂ© faite Ă  Mitzic le jeudi 17 mars 2016 par le ministre dĂ©lĂ©guĂ© aux Eaux et Forets CrĂ©pin Gwodok.

« L’expertise de l’entreprise chinoise n’est plus Ă  dĂ©montrer au regard de leurs nombreuses rĂ©alisations aussi bien chez eux en Chine que dans plusieurs pays africains. Les Chinois viennent nous apporter leur expĂ©rience, nous devrions protĂ©ger cette coopĂ©ration vielle de plus de 40 ans dĂ©jĂ  et en plus, on aura besoin sur ce chantier des gens qui se concentrent au travail pour en ressortir avec une expertise locale », a indiquĂ© le ministre dĂ©lĂ©guĂ©.

Selon le directeur gĂ©nĂ©ral de l’Energie Aristide Ngari, le contrat signĂ© en  2010 sur la base d’un partenariat public-privĂ© avec l’entreprise Coder n’a pas trouvĂ© satisfaction aux yeux du gouvernement. Ce d’autant que jusqu’en 2013 rien n’avait vĂ©ritablement avancĂ©, d’oĂč sa rupture par l’Etat gabonais.

«  En prenant ses responsabilitĂ©, le gouvernement vient de trouver un partenaire idĂ©al, CGGC dont la prĂ©sentation de ce jour fait en mĂȘme temps office de prise de possession du site. Car amĂ©liorer le confort des populations en matiĂšre d’électricitĂ© dans le cadre du PSGE demeure une des prĂ©occupations du Chef de l’Etat », a soulignĂ© Aristide Ngari.

Le directeur général de la CGGC Zhilei Chang a annoncé que 400 emplois directs seront crées localement dans le cadre de ce projet.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire