Cicos : Les Etats-membres Ă  la recherche d’une position commune

DIG / Libreville a abrité du 2 au 4 novembre 2017, les travaux du 5ème atelier régional des Etats-membres de la Commission internationale du Bassin du Congo-Oubangui-Sangha et l’Ogooué (Cicos) sur la plate-forme de concertation régionale.

A l’issu de cet atelier de trois jours organisé par l’Agence de coopération allemande au développement (GIZ), les participants ont réussi à harmoniser les résultats des consultations menées lors des plates-formes de concertations nationales, telles que consignées dans les rapports des différents Etats-membres de la Cicos.

Il était également question d’examiner le règlement relatif à la construction, l’équipement et la maintenance des bateaux en navigation intérieure, dont les normes ont été étendues et adaptées aux constructions d’embarcation fait de bois ou d’acier en prévision de la construction des baleinières pilotes dans les Etats-membres de la Cicos.

« Il est désormais temps d’adopter de manière systématique une approche participative de tous les acteurs, au regard de la multiplicité des usages de l’éthique de préservation des écosystèmes. Le Gabon adhère parfaitement à la détermination de la Cicos et de la GIZ de faire aboutir ce projet tant nécessaire à nos différents Etats », a déclaré Jonas Lola Mvou, secrétaire général du ministère des Transports et de la Logistique.

Le secrétariat général de la Cicos a promis de conduire un plaidoyer auprès des ministres pour la reconnaissance légale des plates-formes de concertations dans chaque pays.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire