Conjoncture/ La SEEG poursuit son extension

La branche Ă©nergie (Ă©lectricitĂ© et eau) s’est caractĂ©risĂ©e par le raffermissement de son activitĂ© au terme des neufs premiers mois de 2016, suite aux travaux d’amĂ©lioration de l’outil de production et du renforcement des dessertes en eau et en Ă©lectricitĂ©.

La production de la branche Ă©lectricitĂ© s’est accrue de 4,6% pour se situer Ă  1 751 GWH Ă  fin septembre 2016, soutenue par le dĂ©ploiement de nouveaux groupes Ă©lectrogĂšnes dans certaines localitĂ©s de l’intĂ©rieur du pays.

ParallĂšlement, les ventes d’électricitĂ© hors cession ont enregistrĂ© une hausse de 7,4% pour s’établir Ă  1 359,4 Gwh, en raison de la fermetĂ© de la demande des mĂ©nages et des industriel, portant son chiffre d’affaires Ă  130 milliards de FCFA (+8%).

La production de l’eau potable s’est consolidĂ©e grĂące Ă  une amĂ©lioration de 6,8%, en raison de l’extension des rĂ©seaux de distribution et de la mise en service des nouveaux forages. Cependant, les ventes hors cession ont rĂ©gressĂ© de 10,1% Ă  la suite des fuites induites par la forte pression de l’eau dans le rĂ©seau de Libreville.

CorrĂ©lativement, le chiffre d’affaires gĂ©nĂ©rĂ© s’est repliĂ© de 4,3% Ă  20,2 milliards de FCFA.

(Source: DGEPF)

 

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire