Corruption et trafic forestier : La mise en garde de Lee White aux opérateurs asiatiques

DIG/ Face aux trafics en tout genre qui gangrènent le secteur forestier, le ministre en charge des Eaux et Forêts, Prof. Lee White, s’est entretenu, le 18 novembre 2019, avec les opérateurs économiques du secteur forêt-bois, notamment les représentants d’organisations syndicales au Gabon, parmi lesquels ceux de Union des forestiers industriels du Gabon et aménagistes (Ufiga), l’Union forestière des industries asiatiques du Gabon (UFIAG), et le Syndicat des industriels asiatiques du Gabon (SIAG).

Cette rencontre avait pour objectif de sensibiliser davantage ces derniers, majoritairement asiatiques, sur les enjeux économiques, environnementaux, et sociaux liées au développement dudit secteur.

Mais surtout de les mettre en garde sur l’inflexibilitĂ© du gouvernement Ă  combattre la corruption qui ternit l’image du Gabon et qui fait perdre des milliards de francs Ă  l’Etat.

« Je suis déterminé à éliminer les pratiques d’exploitation illégale et de corruption. J’entends mettre en place un système de traçabilité de bois afin de garantir l’exploitation durable de nos ressources forestières, notamment la transparence », a prévenu le Professeur Lee White.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire