Le DG de la SNLS dans le collimateur de Bruno Ben Moubamba

DIG/ InitiĂ© par l’ancien ministre en charge de l’Habitat il y a près 6 mois dans le but de dĂ©terminer les responsabilitĂ©s de chacun dans l’inachèvement du chantier sur les logements sociaux et assainir le secteur du foncier au Gabon, l’audit de l’habitat semble rencontrer quelques blocages au niveau ministère du Budget et des Comptes publics.

Face Ă  cela, l’actuel Vice-premier ministre en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement s’interroge sur les raisons du ralentissement de cette procĂ©dure au niveau du dĂ©partement ministĂ©riel dont Mathias Otounga Ossibadjouo a la charge, a-t-il indiquĂ© sur son compte facebook.

 « La SNI est fière d’avoir mis 4000 logements dans l’herbe. Personne ne veut faire appliquer les instructions du PrĂ©sident.  Et les criminels ne sont pas sanctionnĂ©s. C’est irrationnel», s’est-il insurgĂ©.

Aussi, malgré la sortie des responsables de la société nationale du logement social (SNLS) pour justifier le bilan des réalisations du programme immobilier entamé depuis 2013, Bruno Ben Moubamba s’obstine à incriminer ces derniers pour les malversations financières (ventes, détournements etc) orchestrées à la tête de la SNLS.

Surtout le directeur général de cette société, Paul Mapessy, qu’il qualifie ouvertement «d’un escroc notoire (…), accusé de graves malversations (ventes, détournements et autres faits graves)», en se questionnant sur les lobbies qui tenteraient de dissimuler les  détournements de fonds orchestrés par ce dernier.

Dans ce sens, le membre du gouvernement soupçonne également «une haute personnalité issu du département de la Dola dans la Ngounié dite forte de soutenir et d’encourager les malversations » par Paul Mapessy.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire