Distribution d’eau : Le groupe français Suez veut remplacer Veolia

DIG/ En marge du Sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI) qui s’est tenu le dimanche 11 mars 208 Ă  New Delhi en Inde, le prĂ©sident de la RĂ©publique, Ali Bongo Ondimba, a reçu, en entretien privĂ©, le directeur gĂ©nĂ©ral de la multinationale française Suez, Jean-Louis Chaussade.

Les discussions ont portĂ© naturellement sur la rupture du contrat entre l’Etat et le groupe Veolia mais surtout sur les nouvelles orientations stratĂ©giques que le gouvernement compte donner au secteur de l’Eau et de l’ElectricitĂ©.

Selon certaines indiscrĂ©tions, le groupe français Suez aurait manifestĂ© son intĂ©rĂȘt de s’implanter au Gabon dans la production et la fourniture d’eau, mĂȘme si aucune offre concrĂšte n’a Ă©tĂ© formulĂ©e.

Comme pour le groupe russe Rushydro Ă©galement intĂ©ressĂ©, l’Etat s’est donnĂ© un dĂ©lai de 12 mois afin de dĂ©nicher un repreneur pour assurer la production et la distribution de l’eau et de l’élĂ©ctricitĂ©.

Suez est un groupe français, expert des mĂ©tiers de l’eau et des dĂ©chets depuis 160 ans. Il est prĂ©sent sur les 5 continents et emploie prĂšs de 83 000 personnes.

En 2017, la multinationale française a rĂ©alisĂ© un chiffre d’affaires de 15,8 milliards de francs soit 10 364 milliards de francs.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire