Les douaniers africains en conclave à Libreville

L’atelier pour la région Afrique occidentale et centrale(AOC) sur les opérateurs économiques agréés(OEA) s’est ouvert lundi 5 décembre à l’hôtel Mériden Ré-Ndama de Libreville.

Co-organisé par la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) du Gabon et l’Organisation mondiale des douanes(OMD), cet atelier a pour objectif de faire prendre conscience des outils de l’organisation mondiale des douanes à l’endroit des opérateurs économiques agréés (OEA). Le directeur général des Douanes et des Droits indirects du Gabon, Alain Paul Ndjoubi Ossamy, a ouvert les travaux en présence des représentants des 23 pays des régions de la Cemac, de Uemoa, de la CEEAC et de la CEDEAO.

« L’enjeu du présent atelier est de développer une vision commune des programmes de conformité et de définir les priorités jugées urgentes dans la réalisation des activités de mise en Å“uvre des opérateurs économiques agréés », a déclaré Alain Paul Ndjoubi Ossamy dans son allocution de circonstance.

Pour l’expert représentant l’OMD, Georges Cantone, « l’idée est de mettre en Å“uvre un programme d’opérateurs économiques agrées dans chaque région, dans chaque pays de la zone, et de manière à établir des accords de reconnaissance mutuelles qui vont produire pour l’ensemble des partis concernées, afin d’acquérir des avantages de rapidité dans le dédouanement et en terme de facilitation de manière générale ».

 

 

 

 

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire