Emprunt obligataire : Le Gabon obtient 131 milliards de francs dans la sous-région

DIG/ LancĂ© le 30 novembre 2017 Ă  travers un road-show sous-rĂ©gional, l’emprunt obligataire de 100 milliards de francs de l’Etat gabonais dĂ©nommĂ© « EOG 6,5 % Net 2017-2022 » a rĂ©coltĂ©, au final, un succĂšs bien au-dĂ©lĂ  des espĂ©rances du gouvernement.

En effet, l’opĂ©ration a Ă©tĂ© souscrite Ă  hauteur de 131,39 % soit au final 131,3 milliards de francs.

D’aprĂšs les partenaires techniques de l’Etat, Attijari Securities Central Africa (Asca) et BGFI Bourse, l’opĂ©ration a attirĂ© des investisseurs de divers pays (Gabon, Cameroun, Togo), de diffĂ©rentes catĂ©gories (Banques, assurances, organisme de retraite, Ă©tablissements financiers, sociĂ©tĂ©s) et des personnes physiques ( Fonctionnaires, professions libĂ©rales, agents du secteur privĂ©, agents d’organismes internationaux , retraitĂ©s).

Selon le ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du dĂ©veloppement durable, RĂ©gis Immonhault Tatagani, l’émission a permis d’apurer partiellement l’encours des moratoires intĂ©rieurs et d’assainir le bilan des banques locales via un mĂ©canisme de compensation pour un montant 64,468 milliards de francs et de dĂ©gager des ressources, d’un montant de 66,92 milliards de francs, pour le financement des dĂ©penses du Plan de relance de l’Economie, inscrites au budget de l’annĂ©e en cours.

Il s’agit notamment de l’achĂšvement des travaux de construction du palais des sports de Libreville qui doit accueillir la coupe d’Afrique de handball au mois de janvier prochain, la construction de neuf centres de formation professionnelle, de nouvelles salles de classe et l’équipement de certains Ă©tablissements scolaires en matĂ©riels didactiques.

Une partie des fonds sera aussi consacrĂ© aux travaux de rĂ©habilitation de la route PK5-PK12, l’amĂ©nagement des voiries de la capitale, la construction des structures sanitaires ou encore pour le dĂ©veloppement de la production agricole.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire