Il faut 61 milliards de FCFA pour sauver la Postbank !

La Postbank a besoin de 61 milliard de FCFA pour sortir de la crise financiĂšre dans laquelle elle se trouve.

C’est ce qui ressort de la confĂ©rence de presse animĂ©e, le 24 octobre 2016, par les membres du comitĂ© technique de la Postbank.

Un plan de redressement de trois ans a Ă©tĂ© Ă©chafaudĂ© pour permettre la reconstitution de ses fonds propres et l’acquisition d’un nouveau systĂšme d’informatique.

 »La situation de Postbank est telle que nous n’avons plus de fonds propres. Nous avons mĂȘme un dĂ©ficit qui se chiffre Ă  29 milliards de francs. Pour ĂȘtre Ă  mesure de faire une activitĂ© bancaire, on doit revenir au minimum Ă  zĂ©ro capital et en plus y ajouter les 10 milliards qui permettent d’exercer notre activitĂ© de banque », a expliquĂ© Alain Ngomo Ndoutoume, conseiller du directeur gĂ©nĂ©ral de la Postbank, chargĂ© du suivi des activitĂ©s de l’institution.

« Nous avons des clients qui nous ont confiés leurs avoirs. Lesquels ne sont plus disponibles en terme de trésorerie. Il faut donc les reconstituer », a t-il ajouté.

Depuis octobre 2015, la Poste est en proie à une grave  crise de liquidités entrainant son incapacité à honorer toutes les demandes de retraits à ses guichets de la part de sa clientÚle.

Un  comitĂ© de pilotage technique avait Ă©tĂ© crĂ©Ă© dĂšs l’arrivĂ©e de Michael Adande Ă  la tĂȘte de la structure, en vue de son redressement.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire