Il faut 72 milliards francs pour sauver la Banque de l’Habitat du Gabon !

Mise sous administration provisoire par la Commission bancaire d’Afrique Centrale (Cobac) depuis le 10 novembre 2015, la Banque de l’Habitat du Gabon (BHG) veut sortir la tĂŞte de l’eau.

L’administrateur provisoire, Marcel Ngaisso est venu solliciter, le 22 juin, l’appui de l’Etat, à travers le ministère de l’Habitat et du Logement dans la recherche des partenaires financiers en vue de renforcer le capital de cet établissement estimé actuellement à 14 milliards, et de relancer ses activités dont le montant est évalué à 58 milliards de francs.

Selon Marcel Ngaisso, il faut au total 72 milliards de francs pour la recapitalisation de la Banque de l’Habitat du Gabon.

Le temps joue, en effet,  contre l’administrateur provisoire de la BHG. Marcel Ngaisso doit non seulement se prononcer sur les possibilitĂ©s de poursuivre l’activitĂ© et en rendre compte Ă  la Cobac.

Mais aussi de soumettre Ă  l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de la Cobac, le cas Ă©chĂ©ant, un plan de restructuration de la BHG par les actionnaires, et prendre toutes les mesures destinĂ©es Ă  rĂ©tablir l’Ă©quilibre de l’exploitation, Ă  l’exception des actes de disposition qui doivent requĂ©rir l’autorisation de l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des actionnaires.

La Banque de l’habitat du Gabon (BHG) est une filiale de la Banque gabonaise de dĂ©veloppement (BGD) qui propose des solutions aux mĂ©nages Ă  faibles revenus.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire