Fer de BĂ©linga : Nourredin Bongo Valentin refait parler de lui !

DIG/ Très discret depuis son éviction du poste stratégique de Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo Valentin revient sur le devant de la scène.

Cette fois-ci, en jouant les entremetteurs, lors de la 26e ConfĂ©rence des parties sur le climat (COP26) qui s’est tenue Ă  Glasgow en Ecosse, entre le gouvernement et une multinationale australienne, dans la relance de l’exploitation de la mine de fer de BĂ©linga.

D’après les confidences du mĂ©dia d’Africa Intelligence, le groupe minier australien Fortescue- propriĂ©tĂ© du du milliardaire Andrew Forrest- a signĂ© le 24 novembre 2021 Ă  Libreville avec le gouvernement, un accord pour mener des Ă©tudes sur le gisement.

Il s’agit plus précisément d’un programme d’études de 12 à 18 mois sur le site.

Si ces études s’avèrent concluantes, la multinationale australienne va proposer au gouvernement de développer la mine en utilisant comme source d’énergie l’hydrogène vert.

Situé dans la province de l’Ogooué Ivindo, à 600 km nord-est du Gabon, le gisment de fer de bélinga est connu depuis les années 1950.

Ce gisement à haute teneur en fer a des réserves estimées à un milliard de tonnes.

Accordé à la China Machinery Engineering Corporation (CMEC) en 2006, le permis d’exploitation avait été suspendu en 2011 par le gouvernement à la suite d’un litige avec cette entreprise, actionnaire majoritaire (75%) de la Compagnie minière de Belinga.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire