Sous le feux des critiques, la SNLS défend son bilan

DIG/ Pris Ă  partie par l’actuel Vice-Premier ministre en charge de l’Habitat et du Logement pour rĂ©sultats insuffisants, la SociĂ©tĂ© nationale du logement social (SNLS) tente aujourd’hui, tant bien que mal, Ă  dĂ©fendre son bilan.

Selon l’Ă©quipe dirigeante, dĂ©marrĂ© en 2013, le programme immobilier de la SociĂ©tĂ© nationale du logement social (SNLS) porte sur la construction de 2049 logements et la production de 650 parcelles viabilisĂ©es reprĂ©sentant un coĂ»t global de 55,6 milliards de francs CFA.

Sur la construction de logements, prĂšs d’un millier d’unitĂ© seraient en cours de construction dont 845 en voie d’achĂšvement.

« La SNLS a partagĂ© avec les acquĂ©reurs, un plan de livraison, aprĂšs avoir identifiĂ© les rĂ©servations  ayant un financement disponible. Il convient de prĂ©ciser que, pour les acquisitions avec ouvertures de prĂȘt immobilier et prĂ©alablement Ă  tous dĂ©blocages desdites ressources, la SNLS a financĂ©, sur fonds propres, 30% au moins des travaux rĂ©alisĂ©s. ParallĂšlement, l’entreprise s’est efforcĂ©e de financer les travaux de terrassement des  sites de construction Saba, Ebacore et Bativert », a indiquĂ© un responsable de la SNLS.

Au sujet de la production des parcelles, l’entreprise a lancĂ© un projet de 650 parcelles viabilisĂ©es reprĂ©sentant un coĂ»t de 4,6 milliards de francs CFA financĂ© en partie par Orabank. Actuellement prĂšs de 400 parcelles ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© produites.

DifficultĂ©s* Pour financer tous ces travaux, la SNLS a dĂ» mobiliser, indique la direction gĂ©nĂ©rale, sur la pĂ©riode de 2013-2016, une somme globale de 15,6 milliards de francs CFA grĂące Ă  ses ressources propres produits Ă  partir des cessions de terrain. Mais Ă©galement par le recours aux emprunts auprĂšs de la Caisse des dĂ©pĂŽts et de consignation, d’Orabank et de l’Union gabonaise de banque (UGB).

 » Au total, toutes les productions Ă  savoir : logements et parcelles viabilisĂ©es sont en grande partie dĂ©jà  rĂ©servĂ©es suivant les diffĂ©rents modes d’acquisition : location-vente, ventes au comptant avec condition supervisĂ©e du prix convenu ou avec ouverture de crĂ©dit immobilier.  Les logements qui ne sont pas en location-vente sont Ă©galement rĂ©servĂ©s Ă  travers le versement d’un dĂ©pĂŽt-garanti en vue d’une acquisition en vente direct. Il est Ă  noter que les dits travaux sont exĂ©cutĂ©s par l’entreprise EGCA selon un marchĂ© rĂ©guliĂšrement signé« , a soulignĂ© le DG de la SNLS.

MalgrĂ© l’enthousiasme suscitĂ© auprĂšs du grand public, ces programmes connaissent actuellement quelques Ă©cueils liĂ©s Ă  l’absence  d’infrastructures de base Ă  savoir entre autres, la voie d’accĂšs, l’adduction en eau potable et l’électricitĂ© qui constituent les Ă©lĂ©ments vitaux pour tout individu, regrette Paul Mapessy.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire