Fonction publique : Jean-Marie Ogandaga justifie la suspension des recrutements

DIG/ Afin de permettre une maîtrise optimale de l’évolution de la masse salariale de l’Etat et une meilleure gestion des ressources humaines, le gouvernement a décidé de surseoir pour une durée de 12 mois, à compter du 31 juillet 2017, tout recrutement dans la Fonction publique et dans les établissements publics personnalisés.

Au cours d’une confĂ©rence de presse tenue le 12 septembre 2017 Ă  son cabinet, le ministre de la Fonction publique et de la RĂ©forme de l’Etat, Jean-Marie Ogandaga a dĂ©cliné  les raisons de cette dĂ©cision et l’urgence de maĂ®triser la masse salariale dans l’administration publique.

« Cette mesure ne tombe pas ex nihilo. C’est une mesure qui est une conséquence des réformes actuellement engagées par le ministère de la Fonction publique. Réformes qui visent à maitriser les effectifs des agents de l’Etat quel que soit la structure dans laquelle ces agents exercent et avec pour corolaire justement la maitrise de la masse salariale », s’est justifié Jean-Marie Ogandaga

Le membre du gouvernement a relevé que la mesure temporaire concerne seulement que 26% des agents de l’Etat, les secteurs vitaux restant ouverts.

« Ce gèle de recrutement n’est qu’un arrêt partiel. Il y a des ouvertures qui ont été laissées. Une ouverture est laissée pour le secteur de l’éducation, pour le secteur santé et pour le secteur sécurité défense. Nous n’avons pas tout fermé parce que ces secteurs sont des secteurs vitaux. Et on ne peut pas arrêter de recruter dans ces secteurs », a souligné le ministre.

Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire