Le Gabon suspend ses importations de viande en provenance du Brésil

DIG/ A la suite des rĂ©vĂ©lations sur le scandale des  importations de viandes avariĂ©es en provenance du BrĂ©sil, le gouvernement vient enfin de rĂ©agir…10 jours après.

D’après un communiqué signé le 28 mars 2017 par le ministre en charge de l’Agriculture, Yves Fernand Mafoumbi, le gouvernement a décidé de suspende de « façon ciblée des importations en provenance des fournisseurs impliqués dans le scandale, en vertu du principe de précaution ».

Il a été ordonné l’ouverture d’une enquête sanitaire générale menée par les officiers de police judiciaires à compétences spéciales de l’Agence gabonaise pour la sécurité (Agasa) alimentaire afin d’évaluer, les risques sanitaires liés à l’importation et la commercialisation des produits carnés.

Le ministère de l’Agriculture a instruit le renforcement de la surveillance sanitaire aux postes frontaliers et le refoulement systématique des cargaisons des produits alimentaires carnés flottants en collaboration avec les services des douanes.

Le Gabon a aussi décidé du rappel et de la saisie à titre conservatoire des produits présents sur le territoire national en vue des investigations analytiques dans les laboratoires accrédités.

Pour rappel, c’est le 17 mars que l’opération policière baptisée « carne fraca » a fait découvrir au Brésil qu’une une trentaine de sociétés a falsifié la qualité des viandes commercialisées sur le marché national et à l’exportation. Parmi les industriels visés, il y a deux géants de la viande : BRF, propriétaire des marques Sadia et Perdigao, et JBS, à la tête de Friboi, Seara et Big Frango.

Trente-sept mandats d’arrêt ont été lancés, dont deux visant deux hauts responsables de JBS et BRF.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire