Le gouvernement lance un concours national de plan d’affaires

DIG/ Pendant prĂšs de trois semaines, du 20 septembre au 7 octobre 2017, une caravane d’information va faire le tour des capitales provinciales du Gabon pour prĂ©senter le Concours national de plan d’affaires lancĂ© le 27 juillet dernier par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet.

Cette caravane a pour objectif principal d’informer tous les Gabonais quant Ă  l’opportunitĂ© qui leur est donnĂ©e d’entreprendre.

AprĂšs Oyem  et Franceville qui ont ouvert  la sĂ©quence les 20 et 21 septembre dernier, la caravane s’arrĂȘtera  successivement dans toutes les provinces du Gabon selon un calendrier bien Ă©tabli.

Selon les organisateurs, cette campagne qui s’appuie sur de multiples supports de communication vise Ă  promouvoir et Ă  stimuler la participation Ă  ce concours instituĂ© par le ministĂšre des Petites et moyennes entreprises, de l’Entrepreunariat national et de l’insertion des Jeunes, pour permettre aux candidats (dĂšs 18 ans) d’ĂȘtre les chefs d’entreprise de demain. Ce concours, dont le maĂźtre d’Ɠuvre est l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-GABON), est financĂ© par la Banque mondiale.

Le CNPA vise notamment  à promouvoir l’entreprenariat auprĂšs des jeunes, la crĂ©ation de richesse et d’emploi, la lutte contre la pauvretĂ© et le chĂŽmage.

« Le concours national de plan d’affaires est un concours portĂ© par le ministĂšre des Petites et Moyennes Entreprises, menĂ© et organisĂ© par le Projet de promotion de l’investissement et de la compĂ©titivitĂ© (PPIC). Ce projet (PPIC) est suivi et contrĂŽlĂ© par l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon), qui fixe la stratĂ©gie et les objectifs Ă  atteindre », a indiquĂ© un responsable du ministĂšre des PME.

C’est Ă  cet effet , a-t-il prĂ©cisĂ©, que les missions dĂ©volues Ă  la mise en place du Concours national de plan d’affaires tournent essentiellement autour des points suivants : DĂ©veloppement de la culture entrepreneuriale chez les jeunes candidats en gĂ©nĂ©ral surtout chez les jeunes filles ; Promotion du leadership des demandeurs d’emploi en leur permettant l’accĂšs Ă  des informations relatives Ă  la crĂ©ation, Ă  la gestion et au dĂ©veloppement des entreprises au Gabon ; Participation active Ă  la rĂ©duction du taux trĂšs Ă©levĂ© d’échec des entreprises portĂ©es par les jeunes ; Favoriser l’accĂšs au financement des candidats surtout des jeunes filles et Ă  la crĂ©ation d’au moins 100 emplois directs ; Assurer l’encadrement des jeunes laurĂ©ats durant la pĂ©riode d’accompagnement.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire