Le gouvernement veut une douane plus performante et moderne

Le 26 janvier de chaque annĂ©e, l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’ensemble de ses Etats membres cĂ©lĂšbrent la JournĂ©e internationale de la Douane.

A cet effet, le ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du DĂ©veloppement durable, RĂ©gis Immongault  a procĂ©dĂ©, le 26 janvier 2017 Ă  l’HĂŽtel des Douanes de Libreville, Ă  la cĂ©rĂ©monie d’ouverture des festivitĂ©s.

Le thĂšme de cette annĂ©e 2017 est « l’analyse des donnĂ©es au service d’une gestion efficace des frontiĂšres », un thĂšme qui interpelle l’ensemble des services intervenant dans la gestion et la rĂ©gulation des mouvements et trafics transfrontaliers.

Pour  Régis Immongault, la douane gabonaise devrait disposer des moyens modernes pour à la fois capter, renseigner, analyser et sécuriser les différentes données.

« Le plus pressant Ă©tant sans doute celui de la mise en place d’un systĂšme d’information moderne et sĂ©curisĂ©. En effet, du rapport qui m’a Ă©tĂ© fait par l’Organisation mondiale des douanes, il apparait que le systĂšme d’information actuel est plus ou moins obsolĂšte. Il nĂ©cessite donc une actualisation urgente », a indiquĂ© le ministre de l’Economie.

Aussi, selon lui, la douane gabonaise doit ĂȘtre le lieu de coexistence par excellence des notions de mĂ©rite, de transparence, d’éthique et de qualitĂ© de service.

« Nous voulons d’une douane perçue comme un vĂ©ritable instrument de dĂ©veloppement par les opĂ©rateurs Ă©conomiques et non comme un systĂšme bureaucratique et mafieux qui handicape le dĂ©veloppement », a-t-il ajoutĂ©.

Au cours de cette journĂ©e, des mĂ©dailles d’honneur de la douane et des certificats de mĂ©rite de l’OMD ont Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s Ă  certains agents.

Auteur : Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire