Guichet unique : L’ANPI-Gabon forme 80 agents

DIG/ En prĂ©lude Ă  l’inauguration prochaine du guichet de l’investissement, l’ANPI-Gabon a initiĂ© une formation,  du 11 au 15 dĂ©cembre 2017, Ă  l’attention de quatre-vingt (80) agents qui seront dĂ©ployĂ©s sur le nouveau site.

Cette formation vise plusieurs objectifs : partager le diagnostic sur les enjeux et leviers de leadership de transformation ; opĂ©rer la transition vers le leadership de transformation et aligner  l’écosystĂšme de performance pour faciliter et accĂ©lĂ©rer la transformation.

« Nous accompagnons l’ANPI- Gabon pour son projet de transformation en termes de performance, de qualitĂ© de services, puisque bientĂŽt sera inaugurĂ© le guichet unique de l’ANPI pour tous les investisseurs qui voudront investir au Gabon. Nous formons tout le personnel qui va ĂȘtre sur la plateforme du guichet unique Ă  amĂ©liorer leur attitude, leur communication, la maitrise de leur domaine, leur leadership individuel, la gestion des situations un peu sensible », a expliquĂ© Brice Crinot, directeur associĂ© du cabinet Manegere Afrique.

Selon le directeur gĂ©nĂ©ral de l’ANPI-Gabon, Nina Abouna, cette initiative a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour former les collaborateurs actuels, et les nouveaux entrants, aux valeurs et aux rĂšgles de bonne conduite de l’ANPI-Gabon.

Aussi, profondĂ©ment convaincue que la rĂ©ussite passe par la valorisation du capital humain, Nina Abouna a tenu Ă  installer l’agent comme acteur principal du succĂšs du guichet de l’investissement.

Outre le personnel de l’ANPI-Gabon, tous les reprĂ©sentants des administrations qui intĂšgreront le guichet de l’investissement participent Ă  cette formation.  Il s’agit de la Caisse nationale de sĂ©curitĂ© sociale (CNSS), la direction gĂ©nĂ©rale des ImpĂŽts, la direction gĂ©nĂ©rale des PME, et bien d’autres tels que l’OGAPI et l’ANUTTC.

Il faut noter que le rîle de l’ANPI-Gabon est de promouvoir la diversification des investissements pour la croissance inclusive du Gabon.

Sa vision reste d’ĂȘtre le partenaire de l’investissement et du business avec comme ambitions de : paraĂźtre dans le classement des dix pays rĂ©formateurs dans le prochain rapport Doing Business, doubler le taux actuel d’IDE en Afrique subsaharienne (passant de 9% Ă  18%), et ĂȘtre le premier pays crĂ©ateur de startup dans la sous-rĂ©gion.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire