Un guide pour protéger les populations locales

La ministre en charge des Forêts, Flore Mistoul Yame, a reçu, mardi dernier à Libreville, des mains de l’Association gabonaise pour les Nations-Unies (AGNU), le guide d’application de l’arrêté 105 du 6 mai 2014.

Il s’agit d’un document de référence qui montre comment sont négociés les cahiers de charge entre les concessionnaires forestiers et les populations.

 » Le code forestier, en son article 251, a prévu la mise en place des contributions forestières au développement local. Ce guide va ainsi nous permettre de savoir comment mettre en place le cahier de charge contractuel, de savoir comment financer les projets qui seront soumis aux comités », a expliqué le directeur général des Forêts, Emile Ngavoussa.

Selon le directeur exécutif de l’AGNU, partout où on exploite du bois, la loi fait obligation au concessionnaire forestiers de verser une somme de 800 francs/m3 du bois coupé, aux villages à proximité. D’où l’importance de faire respecter cette disposition.

« Ce guide a été conçu pour montrer comment ce processus va être fait de phase en phase jusqu’à la signature et la mise en Å“uvre des projets de développement local. Cet argent n’est donc pas destiné à la distribution mais au développement des communautés », a insisté Hubert Aimé Koumba.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire