Un guide pour protéger les populations locales

La ministre en charge des ForĂȘts, Flore Mistoul Yame, a reçu, mardi dernier Ă  Libreville, des mains de l’Association gabonaise pour les Nations-Unies (AGNU), le guide d’application de l’arrĂȘtĂ© 105 du 6 mai 2014.

Il s’agit d’un document de rĂ©fĂ©rence qui montre comment sont nĂ©gociĂ©s les cahiers de charge entre les concessionnaires forestiers et les populations.

 » Le code forestier, en son article 251, a prĂ©vu la mise en place des contributions forestiĂšres au dĂ©veloppement local. Ce guide va ainsi nous permettre de savoir comment mettre en place le cahier de charge contractuel, de savoir comment financer les projets qui seront soumis aux comitĂ©s », a expliquĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral des ForĂȘts, Emile Ngavoussa.

Selon le directeur exĂ©cutif de l’AGNU, partout oĂč on exploite du bois, la loi fait obligation au concessionnaire forestiers de verser une somme de 800 francs/m3 du bois coupĂ©, aux villages Ă  proximitĂ©. D’oĂč l’importance de faire respecter cette disposition.

« Ce guide a Ă©tĂ© conçu pour montrer comment ce processus va ĂȘtre fait de phase en phase jusqu’Ă  la signature et la mise en Ɠuvre des projets de dĂ©veloppement local. Cet argent n’est donc pas destinĂ© Ă  la distribution mais au dĂ©veloppement des communautĂ©s », a insistĂ© Hubert AimĂ© Koumba.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire