Infrastructures: Ali Bongo déplore le manque de rigueur

DIG/ Le président de la République Ali Bongo Ondimba a présidé le 5 avril 2017 le Conseil présidentiel sur les infrastructures en présence du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet et du Vice-Premier ministre, Bruno Ben Moubamba.

Occasion de faire le point et de saluer les efforts jusque-lĂ  consentis pour amĂ©liorer de façon significative les infrastructures dans notre pays, le chef de l’Etat a toutefois dĂ©plorĂ© le manque de rigueur qui a longtemps prĂ©valu dans la gestion et le financement d’un grand nombre de projets : multiplication de projets de construction sans programmation et sans Ă©tudes prĂ©alables, irrĂ©gularitĂ©s dans le mode d’attribution des marchĂ©s, non-respect du SchĂ©ma directeur national des infrastructures, etc.

Afin d’éviter la rĂ©pĂ©tition de telles pratiques, la pĂ©riode 2017 – 2020 sera marquĂ©e par l’implĂ©mentation d’un Plan de relance Ă©conomique qui sera adoptĂ© dans les tout prochains jours et qui vise notamment Ă  concentrer les ressources d’investissements sur des projets d’infrastructures jugĂ©s prioritaires.

Ce programme permettra par ailleurs la crĂ©ation d’emplois et l’amĂ©lioration des conditions de vie de nos compatriotes.

Au cours de ce Conseil prĂ©sidentiel sur les infrastructures, le chef de l’Etat a donc appelĂ© Ă  la coordination de tous les acteurs du domaine, Ă  plus de discipline dans la planification des projets et dans les dĂ©penses budgĂ©taires.

Outre le Premier ministre et le Vice-Premier ministre, Ă©taient prĂ©sents entre autres les ministres d’Etat des Infrastructures, de l’Eau et de l’Energie, de l’Economie numĂ©rique ; les ministres de l’Economie, de la Promotion des investissements, du Budget, le Coordinateur gĂ©nĂ©ral du PSGE et enfin le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Gouvernement.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire