Investissements : Issozet Ngondet joue la prudence

L’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) et le Bureau du Plan StratĂ©gique Gabon Emergent (BPSGE) ont examinĂ©, le 8 novembre Ă  la primature, avec les ministres en charge des Infrastructures et de l’Energie, le portefeuille des projets Ă  rĂ©aliser dans la limite des 100 jours.

PrĂ©sidĂ©e par le Premier ministre Emmanuel Issozet Ngondet, cette rĂ©union a permis de faire un tour d’horizon des questions d’investissements et d’infrastructures nationales. Notamment les conditions de leur financement.

Face Ă  la baisse tendancielle des ressources de l’Etat du fait de la crise pĂ©troliĂšre, le Chef du gouvernement a invitĂ© l’ANGTI et les ministĂšres concernĂ©s à tenir compte absolument de cette conjoncture Ă©conomique dĂ©favorable. En les invitant Ă  choisir uniquement des projets d’investissements structurants en cohĂ©rence avec le respect du cadrage budgĂ©taire.

AdoptĂ©e le 13 octobre en Conseil des ministres, la loi des finances 2017 prĂ©voit une rĂ©duction des dĂ©penses d’investissements structurants au profit du social.

Elles vont se caractériser par une baisse de 170,6 milliards de F CFA, pour se situer à 392,1 milliards de FCFA, dont 275 milliards au titre des projets bénéficiant de financements extérieurs.

Auteur: Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire