Investissements : Issozet Ngondet joue la prudence

L’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) et le Bureau du Plan Stratégique Gabon Emergent (BPSGE) ont examiné, le 8 novembre à la primature, avec les ministres en charge des Infrastructures et de l’Energie, le portefeuille des projets à réaliser dans la limite des 100 jours.

Présidée par le Premier ministre Emmanuel Issozet Ngondet, cette réunion a permis de faire un tour d’horizon des questions d’investissements et d’infrastructures nationales. Notamment les conditions de leur financement.

Face Ă  la baisse tendancielle des ressources de l’Etat du fait de la crise pĂ©trolière, le Chef du gouvernement a invitĂ© l’ANGTI et les ministères concernĂ©s à tenir compte absolument de cette conjoncture Ă©conomique dĂ©favorable. En les invitant Ă  choisir uniquement des projets d’investissements structurants en cohĂ©rence avec le respect du cadrage budgĂ©taire.

Adoptée le 13 octobre en Conseil des ministres, la loi des finances 2017 prévoit une réduction des dépenses d’investissements structurants au profit du social.

Elles vont se caractériser par une baisse de 170,6 milliards de F CFA, pour se situer à 392,1 milliards de FCFA, dont 275 milliards au titre des projets bénéficiant de financements extérieurs.

Auteur: Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire