« La Lettre du continent » poursuivie en Justice pour avoir diffamĂ© un fils d’Ali Bongo Ondimba

DIG/ Quiconque s’attaquera dĂ©sormais Ă  la famille prĂ©sidentielle devra essuyer les foudres de la justice.

Pour avoir publiĂ© un article jugĂ© diffamatoire et mensonger, dans son Ă©dition du 25 novembre 2020, sur un rejeton du Chef de l’Etat, la PrĂ©sidence de la RĂ©publique a annoncĂ©, via un communiquĂ©, qu’elle va ester en justice le mĂ©dia en ligne « La Lettre du continent ».

« Dans son Ă©dition du 25 novembre 2020, La lettre du continent a cru bon d’Ă©crire que « Bilal, troisième fils du prĂ©sident gabonais Ali Bongo a interrompu les Ă©tudes qu’il menait aux Etats-Unis pour intĂ©grer la force chargĂ©e de la sĂ©curitĂ© du Palais du Bord de mer et de tout le staff prĂ©sidentiel.

Cette allĂ©gation, Ă©manant d’une publication qui de longue date a fait du « Gabon bashing » son fonds de commerce, est en tout point mensongère.

A telle enseigne qu’elle interroge sur les motivations rĂ©elles de son ou de ses auteurs, manifestement très Ă©loignĂ©es du noble travail journalistique consistant Ă  informer l’opinion en rapportant des faits avĂ©rĂ©s et non fantasmĂ©s« , indique le communiquĂ© de la prĂ©sidence de la RĂ©publique.

Le Palais du Bord de mer a prévenu que « des poursuites judiciaires seront désormais engagées systématiquement contre toute personne auteure ou complice de cette diffusion, au Gabon et à l’étranger, conformément aux textes en vigueur ».

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire