La Zone de libre-Ă©change continentale africaine entre en vigueur

DIG/ Les pays membres de l’Union africaine (UA) ont lancĂ© symboliquement le 7 juillet 2019 Ă  Niamey au Niger la « phase opĂ©rationnelle » de La Zone de libre-Ă©change continentale africaine (Zlec).

« L’entrée en vigueur de la Zlec est l’événement le plus important dans la vie de notre continent depuis la création de l’OUA (Organisation de l’unité africaine) en 1963 et sa transformation en Union africaine », a indiqué en ouverture du sommet, le président nigérien Mahamadou Issoufou.

Quelque 4500 délégués et invités, dont 32 chefs d’État et plus de 100 ministres, étaient présents pour l’événement dans la capitale nigérienne.

Il faut savoir que la Zlec constituera la plus grande zone de libre-Ă©change du monde, regroupant 54 pays et 1,2 milliard d’habitants.

Parmi ses principales aspirations, la Zlec prĂ´ne un marchĂ© unique des biens et des services et une libre circulation des hommes d’affaires et des investissements, ouvrant ainsi la voie Ă  la crĂ©ation d’une union douanière africaine.

Une fois pleinement opĂ©rationnel, la Zlec devrait faire augmenter le niveau des Ă©changes commerciaux intra-africains de plus de 52 % d’ici Ă  2022, selon la Commission Ă©conomique pour l’Afrique (CEA) des Nations-Unies.

Pour ses promoteurs, elle « crĂ©era des emplois, et contribuera aux transferts de technologie et au dĂ©veloppement de nouvelles compĂ©tences, et elle amĂ©liorera les capacitĂ©s de production et la diversification de l’industrie, en augmentant les investissements africains et Ă©trangers ».

Pour rappel, l’accord portant crĂ©ation de la Zlec a Ă©tĂ© lancĂ© le 21 mars 2018 Ă  Kigali, la capitale du Rwanda.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire