Le plan de la mairie de Libreville pour lutter contre les constructions anarchiques 

DIG/ La mairie de Libreville a tenue, la 19 août 2019 à son siège, sa première commission d’examen des demandes de permis de construction avec pour principal intérêt de mettre un terme aux constructions anarchiques.

Ces travaux devraient permettre d’élaborer une cartographie des constructions viables pour un aménagement urbain répondant aux normes des villes développées.

« Je pense que cette commission est une richesse, elle est vraiment la bienvenue. Elle va permettre dans l’avenir à la mairie d’avoir un regard sur la construction de la cité en conformité avec les plans de construction, le respect de cycle, le respect de l’environnement. Toutes ces choses là parce que jusqu’ici, il y a beaucoup d’anarchie en matière de construction », a indiqué, Serges Williams Akassaga, premier maire adjoint de Libreville en charge de l’urbanisme et du domaine communal.

En plus du respect des normes environnementales, le respect de plan de construction en zone urbaine est Ă©galement de mise.

« Il faut avoir des titres de propriété, des plans de construction parce que c’est sur ces éléments techniques que la commission se penche. Ces plans doivent respecter un certain nombre de procédure par rapport à l’environnement, des procédures selon que le bâtiment soit un bâtiment à usage personnel, locatif ou à usage commercial. C’est tout ses éléments que la commission se penche », a ajouté le maire adjoint.

Ces travaux font suites aux réformes qui se sont soldées en 2018 par l’adoption et la mise en application d’un nouveau cadre réglementaire qui exigent que les constructions répondent aux normes en vigueur.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire