Les banques de la Cemac boudent les secteurs primaire et secondaire

DIG/ D‚Äôapr√®s un rapport de politique mon√©taire de la BEAC, √† la fin du premier trimestre 2019, l’encours des cr√©dits accord√©s par les banques op√©rant en zone Cemac, au profit des entreprises du secteur primaire et secondaire, a repr√©sent√© ¬†moins de 7 % du volume total des pr√™ts √† l’√©conomie, rapporte l‚Äôagence Ecofin.

Ce sont les secteurs des services et des infrastructures publiques qui ont reçu le plus de financement.

Plus pr√©cis√©ment, le document explique que la r√©partition du financement bancaire √† l‚Äô√©conomie par branches d‚Äôactivit√©s √† fin mars 2019, fait ressortir une pr√©pond√©rance des branches¬†¬ę¬†transports, activit√©s des auxiliaires de transports et t√©l√©communications¬†¬Ľ¬†et¬†¬ę¬†commerce de gros et d√©tail, restauration et h√ītel¬†¬Ľ¬†(18,9¬†% chacune), suivie de la branche¬†¬ę¬†B√Ętiment et travaux publics¬†¬Ľ(14,0¬†%).

Cette situation marque une contradiction avec les volontés publiques affichées par les Etats membres de la Cemac, de diversifier leurs productions économiques.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire