Les banques de la Cemac boudent les secteurs primaire et secondaire

DIG/ D’après un rapport de politique monĂ©taire de la BEAC, Ă  la fin du premier trimestre 2019, l’encours des crĂ©dits accordĂ©s par les banques opĂ©rant en zone Cemac, au profit des entreprises du secteur primaire et secondaire, a reprĂ©sentĂ©  moins de 7 % du volume total des prĂŞts Ă  l’Ă©conomie, rapporte l’agence Ecofin.

Ce sont les secteurs des services et des infrastructures publiques qui ont reçu le plus de financement.

Plus précisément, le document explique que la répartition du financement bancaire à l’économie par branches d’activités à fin mars 2019, fait ressortir une prépondérance des branches « transports, activités des auxiliaires de transports et télécommunications » et « commerce de gros et détail, restauration et hôtel » (18,9 % chacune), suivie de la branche « Bâtiment et travaux publics »(14,0 %).

Cette situation marque une contradiction avec les volontés publiques affichées par les Etats membres de la Cemac, de diversifier leurs productions économiques.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire