Les raisons du débarquement de Massard, Onanga et Magnagna selon le Porte-parole du gouvernement

DIG/ MĂŞme si les raisons sont très dures Ă  avaler et laissent penser, plutĂ´t dans l’opinion nationale, Ă  une guerre ouverte entre clans sous fond de règlements de compte et de pressions diverses, l’Ă©viction surprise des ministres de la DĂ©fense (Etienne Makaga Massard Kabinda), de Agriculture (Ali Akbar Onanga Y’ObĂ©gue) et des Mines (Christian Magnagna) serait due, selon le porte-parole du gouvernement rĂ©agissant sur sa page Faceook, Ă  une volonté  de« l’exĂ©cutif de renforcer la cohĂ©rence des portefeuilles ministĂ©riels »,rapporte notre confrère Gabon Media Time (GMT).

Une justification maladroite qui confirme la thèse soutenue par plus d’un observateur sur la l’incroyable rapiditĂ© et lĂ©gertĂ© dont la composition du gouvernement « TGV » de Julien NkoghĂ© BĂ©kalĂ©, contraint après seulement 2 semaines de revoir sa copie.

Selon Nanette Longa, le débarquement de Christian Magnagna se justifie parle la volonté de renforcement « de la cohérence de la stratégie énergétique avec la valorisation des ressources minières rattachées à l’Eau et l’Energie; de la cohérence avec la promotion des investissements rattachée à l’Économie et de la cohérence avec les PME/PMI rattachée au Commerce ».

Par ailleurs, elle justifie le retour de Biendi Maganga Moussavou à l’Agriculture par « les sollicitations des acteurs du secteur satisfaits de son action lors de son passage, lesquelsont souhaité le voir poursuivre l’impulsion qu’il a su insuffler et la stratégie mise en place ».

Quid d’Ali Akbar Onanga ? On a peine Ă  y croire.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire