L’ONUDC au chevet des parlementaires gabonais

DIG/ Les experts de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le Crime (ONUDC) vont offrir une formation aux parlementaires gabonais issus des deux chambres du parlement sur la problĂ©matique de la lutte contre la corruption, du 19 au 20 septembre 2017 Ă  Libreville.

Ce sĂ©minaire entre dans le cadre de la prĂ©sentation officielle du rapport dĂ©finitif du premier cycle d’examen du Gabon en accord avec la Convention des Nations Unies contre la corruption.

En marge de la tenue de ce sĂ©minaire, le prĂ©sident de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), DieudonnĂ© Odounga Awassi, et le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e Nationale, Richard Auguste Onouviet, ont Ă©changĂ© sur les tenants et les aboutissants de cette formation au cours d’une audience tenue le 14 septembre 2017 Ă  l’AssemblĂ©e nationale.

Selon le chronogramme arrĂȘtĂ©, une prĂ©sentation du rapport dĂ©finitif du Gabon par un professionnel de l’ONUDC sera, d’abord, rĂ©servĂ©e aux dĂ©putĂ©s pour la journĂ©e du 19 septembre. Ensuite, viendra le tour des sĂ©nateurs lors de la seconde phase le 20 septembre 2017.

Il faut rappeler que l’ONUDC a exhortĂ© les autoritĂ©s gabonaises Ă  intĂ©grer dans son corpus rĂ©glementaire national, certaines dispositions de la Convention des Nations-Unies contre la corruption. Dans le mĂȘme sens, un autre volet devra concerner l’élaboration d’une  loi spĂ©ciale anti-corruption dans le cadre de la stratĂ©gie de Lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux.

Parmi ces dispositions, on note la corruption des agents publics nationaux, la corruption des agents publics Ă©trangers et des fonctionnaires d’organisations internationales publiques (…) l’abus de fonctions,  l’enrichissement illicite etc.

D.B.M

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire