L’ONUDC au chevet des parlementaires gabonais

DIG/ Les experts de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le Crime (ONUDC) vont offrir une formation aux parlementaires gabonais issus des deux chambres du parlement sur la problématique de la lutte contre la corruption, du 19 au 20 septembre 2017 à Libreville.

Ce séminaire entre dans le cadre de la présentation officielle du rapport définitif du premier cycle d’examen du Gabon en accord avec la Convention des Nations Unies contre la corruption.

En marge de la tenue de ce sĂ©minaire, le prĂ©sident de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), DieudonnĂ© Odounga Awassi, et le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e Nationale, Richard Auguste Onouviet, ont Ă©changĂ© sur les tenants et les aboutissants de cette formation au cours d’une audience tenue le 14 septembre 2017 Ă  l’AssemblĂ©e nationale.

Selon le chronogramme arrêté, une présentation du rapport définitif du Gabon par un professionnel de l’ONUDC sera, d’abord, réservée aux députés pour la journée du 19 septembre. Ensuite, viendra le tour des sénateurs lors de la seconde phase le 20 septembre 2017.

Il faut rappeler que l’ONUDC a exhorté les autorités gabonaises à intégrer dans son corpus réglementaire national, certaines dispositions de la Convention des Nations-Unies contre la corruption. Dans le même sens, un autre volet devra concerner l’élaboration d’une  loi spéciale anti-corruption dans le cadre de la stratégie de Lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux.

Parmi ces dispositions, on note la corruption des agents publics nationaux, la corruption des agents publics Ă©trangers et des fonctionnaires d’organisations internationales publiques (…) l’abus de fonctions,  l’enrichissement illicite etc.

D.B.M

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire