Maladie du bunch Top Virus: Les conclusions de la FAO

DIG/ Au  cours d’une mission de sensibilisation de 7 jours qui s’est tenue du 17 au 24 DĂ©cembre 2017 dans la province du Woleu Ntem, la FAO en collaboration avec le ministĂšre en charge de l’Agriculture, de l’élevage, chargĂ© du Programme Graine, a exposĂ© les rĂ©sultats de l’enquĂȘte sur la maladie du « bunch top virus au Gabon » Ă  l’endroit de 88 producteurs de banane et 8 encadreurs techniques de la province du Woleu Ntem.

Outre la présentation des résultats de cette étude, cette mission de 7 jours avait pour but de sensibiliser les producteurs sur les symptÎmes de cette maladie et les méthodes de lutte contre ce fléau qui menace fortement le développement et la culture du bananier.

Selon les informations de la FAO, « les parasites et les ravageurs diminuent les rendements par leur action sur la croissance, sur le nombre de plants productifs ou sur la qualitĂ© des fruits, voire rendre impropre Ă  la consommation une partie ou la totalitĂ© de la rĂ©colte ». Ce virus est transmis par le puceron Pentamonianigronervosa (l’insecte vecteur de la maladie virale du bunch top).

Pour diffuser largement cette sensibilisation auprÚs des populations de cette région du Gabon, les informations sur la maladie du bunch top virus ont été également transmises en français et langues locales via les radios communautaires, à savoir Radio 9 et Radio Maria.

Cette mission de sensibilisation s’inscrit dans le cadre des activitĂ©s du projet « Appui Ă  la prĂ©vention et la gestion de la Maladie de Bunchy Top du Bananier (BBTD) «  au Cameroun, au Gabon et en GuinĂ©e Equatoriale.

D.B.M

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire