Mines : L’Etat acquiert 10 % des parts de l’entreprise chinoise CICMHZ

DIG/ Le gouvernement gabonais et la société chinoise, Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ) ont paraphé, le vendredi 26 février 2021 à l’immeuble du 2 décembre, la première convention minière d’exploitation de manganèse, révisée en application du nouveau code minier.

Présidée par le ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa assisté de sa collègue de l’Economie, Nicole Jeanine Lydie Roboty, cette signature entre les deux parties va permettre à l’Etat gabonais « d’inaugurer une nouvelle ère dans le secteur minier national avec la mise en Å“uvre du contrat de partage de production, qui va accroître davantage les revenus attendus par l’Etat ».

Ainsi, selon les termes de ce contrat, la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou, qui exploite le manganèse de Bembélé à Ndjolé, s’engage à céder gratuitement 10% de son capital à l’Etat.

« Ce qui permettrait à l’Etat d’avoir une présence au conseil d’administration et des dividendes, le cas échéant.

Cette convention va également changer le mode de calcul de la RPM, avec pour effet l’augmentation du revenu de l’Etat, l’intégration du partage de production dans le modèle d’exploitation à hauteur de 10/% de sa production.

Sans oublier, l’affection d’une partie de ses revenus dans les projets de développement des communautés locales, estimée à près de 100 millions de francs, susceptible d’augmenter en fonction du résultat d’exploitation « , a indiqué Vincent de Paul Massassa.

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire