Mise sous bon de caisse des fonctionnaires : Les assurances de la DGBFIP

DIG/ La mise sous bon de caisse des fonctionnaires dès la fin du mois de juillet 2018 suscite plusieurs inquiétudes quant à son organisation et à son infaillibilité.

Pour le directeur général du Budget et des Finances publiques (DGBFIP), Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, il n y aucune crainte quant à la préparation de ses équipes pour cette opération. Aussi bien au niveau de la Fonction publique que des établissements bancaires.

« La décision portant mise sous bon de caisse de tous les fonctionnaires à la fin du mois de juillet se matérialisera par une organisation concertée des ministères en charge du Budget et de la Fonction publique.

Il est prévu, à cet effet, que la direction de la Solde édite et ventile les bons de caisse vers les centres de gestion des ressources humaines chargés de procéder à toutes les vérifications nécessaires.

Pour rappel, cette mesure vise le contrôle de la présence effective des agents à leur poste de travail.

Enfin, je tiens à rassurer les agents publics quant aux mesures prises pour le bon déroulement de l’opération.

Au niveau des banques, concernant les prélèvements pour les fonctionnaires ayant contracté des crédits, une réunion tripartite s’est tenue entre l’APEC, la DGBFIP et la DGCPT pour prendre en compte toutes les modalités pratiques sur ce sujet et rassurer nos partenaires du secteur financier et bancaire.

Par ailleurs, un dispositif de contrôle a posteriori est mis en place pour le remboursement des crédits contractés par les agents publics pour veiller au respect de leurs engagements auprès des établissements financiers et bancaires.

Des sanctions seront prises Ă  l’endroit des agents publics indĂ©licats. Les Ă©tablissements financiers et bancaires lĂ©sĂ©s nous saisirons le cas Ă©chĂ©ant », a tenu Ă  rassurer le DGBFIP au cours d’un entretien, le 9 juillet 2018, avec le quotidien L’Union.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire