Mistral Voyages exige 300 millions de francs Ă  Pascaline Bongo Ondimba

DIG/ Selon les informations rapportĂ©es par le quotidien « L’Union », l’huissier de justice Me Ntchorere Soufiano et une escouade armĂ©e des officiers de la police judiciaire ont effectuĂ©, le mercredi 18 janvier 2018, une descente musclĂ©e dans les agences d’Oloumi et du Centre-ville.

Cette irruption qui a surpris plus d’un client intervenait dans le cadre d’une opĂ©ration de saisie relative Ă  l’exĂ©cution d’une dĂ©cision de justice dans l’affaire Pascaline Mferri Bongo Ondimba Ă  la sociĂ©tĂ© Mistral Voyages.

L’huissier de justice avait pour mandat de sommer les responsables de cet Ă©tablissement bancaire de procĂ©der au paiement du reliquat dĂ» Ă  l’agence de voyages.

D’aprĂšs les renseignements, il s’agit d’un montant de prĂšs de 200 millions de francs. Puisque la banque aurait commencĂ© par s’exĂ©cuter, en payant plus de 100 millions de francs sur les 300 millions exigĂ©s dans le rendu de la justice.

Sauf que l’opĂ©ration ne va pas se dĂ©rouler normalement, Ă©tant donnĂ© que la Bicig, en sa qualitĂ© de tiers, se serait vue dans l’incapacitĂ© de dĂ©caisser une telle somme aussi rapidement.

C’est la raison pour laquelle, Me Ntchorere Soufiano, va-t-il dĂ©cidĂ© de passer Ă  la vitesse supĂ©rieure, en procĂ©dant aux saisies des biens meubles corporels. Lesquels biens devraient donc faire l’objet d’une vente au terme du dĂ©lai de contestation des saisies.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire