Mistral Voyages exige 300 millions de francs Ă  Pascaline Bongo Ondimba

DIG/ Selon les informations rapportées par le quotidien « L’Union », l’huissier de justice Me Ntchorere Soufiano et une escouade armée des officiers de la police judiciaire ont effectué, le mercredi 18 janvier 2018, une descente musclée dans les agences d’Oloumi et du Centre-ville.

Cette irruption qui a surpris plus d’un client intervenait dans le cadre d’une opération de saisie relative à l’exécution d’une décision de justice dans l’affaire Pascaline Mferri Bongo Ondimba à la société Mistral Voyages.

L’huissier de justice avait pour mandat de sommer les responsables de cet établissement bancaire de procéder au paiement du reliquat dû à l’agence de voyages.

D’après les renseignements, il s’agit d’un montant de près de 200 millions de francs. Puisque la banque aurait commencé par s’exécuter, en payant plus de 100 millions de francs sur les 300 millions exigés dans le rendu de la justice.

Sauf que l’opération ne va pas se dérouler normalement, étant donné que la Bicig, en sa qualité de tiers, se serait vue dans l’incapacité de décaisser une telle somme aussi rapidement.

C’est la raison pour laquelle, Me Ntchorere Soufiano, va-t-il décidé de passer à la vitesse supérieure, en procédant aux saisies des biens meubles corporels. Lesquels biens devraient donc faire l’objet d’une vente au terme du délai de contestation des saisies.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire