Olam va investir 300 millions de francs pour aider les producteurs agricoles de la Remboué

DIG/ LES travaux de rĂ©habilitation du rĂ©seau routier de la RembouĂ©, dans le dĂ©partement du Komo-Kango, exĂ©cutĂ©s par l’entreprise Mika Service dans le cadre d’un partenariat public-privĂ© entre Olam et l’Etat gabonais, bĂ©nĂ©ficiera prioritairement aux populations de cette rĂ©gion Ă  forte vocation agricole.

De fait, celles-ci nourrissent quotidiennement le vƓu de voir leurs productions ĂȘtre acheminĂ©es sans difficultĂ© vers les grands pĂŽles commerciaux du pays. C’est fort de cela que le groupe agro-industriel singapourien a dĂ©cidĂ© d’investir 300 millions de francs, pour la premiĂšre phase du projet sur 30 km. Étant entendu que le linĂ©aire global est de 120 km.

C’est au sortir des Assises du Forum de l’agriculture, en juillet dernier, qu’une nouvelle stratĂ©gie de mise en Ɠuvre du programme Graine a Ă©tĂ© dĂ©finie.

Aussi, l’un des axes de cette nouvelle politique,consiste-t-il, Ă  rallier les bassins de productions agricoles, pour soutenir les efforts des populations engagĂ©es dans la filiĂšre depuis des annĂ©es.

Des Ă©tudes diligentĂ©es depuis prĂšs de deux mois par la SociĂ©tĂ© de transformation agricole et de dĂ©veloppement rural (Sotrader), entitĂ© en charge de la mise en Ɠuvre du programme Graine, il ressort que le soutien Ă  ces agriculteurs passe inĂ©luctablement par la rĂ©habilitation en premier de la route de la RembouĂ©.

« Nous souhaitons tous que le tronçon, qui sera livrĂ© par l’entreprise adjudicataire du chantier, garantisse un trafic en toutes saisons », a expliquĂ© ThĂ©ophile Ogandaga, le directeur gĂ©nĂ©ral de la Sotrader. Toute chose qui permettrait, selon lui, d’éviter les dĂ©boires enregistrĂ©s par les agriculteurs, il y a un passĂ© rĂ©cent. A savoir qu’à l’arrivĂ©e des pluies, aucune production ne puisse plus sortir de la RembouĂ©. ConsĂ©quences : un tiers de la rĂ©colte se perd, Ă  cause du mauvais Ă©tat de la route. Une vĂ©ritable catastrophe, si l’on tient compte du fait qu’un autre tiers est perdu dans les ravages occasionnĂ©s par les Ă©lĂ©phants.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire