Panalpina plie bagages

DIG/ La rumeur d’une cessation des activitĂ©s de la filiale gabonaise de la holding suisse Panalpina World Transport planaient dĂ©jĂ  depuis de long mois.

AprĂšs 40 ans de prĂ©sence au Gabon, l’entreprise spĂ©cialisĂ©e dans la logistique et le transport, a annoncĂ© officiellement la cessation de toutes ses activitĂ©s au Gabon, notamment Ă  Libreville et Port-Gentil.

RĂ©unis en assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale extraordinaire le 24 novembre dernier, les actionnaires de Panalpina Transports Mondiaux Gabon S.A. ont voté  «la dissolution anticipĂ©e» de la sociĂ©tĂ© Sa «mise en liquidation amiable» a Ă©galement Ă©tĂ© lancĂ©e, le mardi 26 dĂ©cembre. Un liquidateur en la personne de Yves Fumanal a mĂȘme Ă©tĂ© dĂ©signĂ©, afin de terminer les opĂ©rations sociales en cours, rĂ©aliser l’actif, acquitter le passif».

Pour rappel, le 22 mars dernier, la direction gĂ©nĂ©rale de Panalpina avait dĂ©jĂ  annoncĂ©  à l’ensemble de son personnel, la cessation de toutes ses activitĂ©s.

Le directeur gĂ©nĂ©ral avait justifiĂ© la fermeture de la sociĂ©tĂ© par la conjoncture Ă©conomique difficile, tout en pointant un doigt accusateur sur  l’administration du Travail qui aurait rejetĂ© le plan de licenciement Ă©conomique mis en place pour allĂ©ger les charges de la sociĂ©tĂ©.

Pris de panique, les employés avaient immédiatement saisi la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga), afin de contester la démarche de leur employeur à qui ils réclamant un bonus de séparation.

« On ne peut pas fermer la sociĂ©tĂ© puis faire fi de l’anciennetĂ© de beaucoup d’entre nous. Nous ne l’acceptons pas et dĂ©clencherons une grĂšve si cela est nĂ©cessaire pour faire entendre raison Ă  la direction », avait rĂ©agi un reprĂ©sentant des travailleurs.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire