PAT : Quel bilan 6 mois aprĂšs ?

DIG/ Mis en place le 19 janvier 2021, que peut-on mettre aujourd’hui Ă  l’actif du Plan d’accĂ©lĂ©ration de la Transformation (PAT), le nouveau brĂ©viaire du gouvernement en matiĂšre de relance Ă©conomique ? Qu’est-ce qui a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© jusque lĂ  ? Quelles sont les rĂ©elles avancĂ©es depuis sa mise en Ɠuvre ?

Dans un entretien accordĂ© au quotidien L’Union, le secrĂ©taire exĂ©cutif du Conseil national du PAT, Yves D. Sylvain Moussavou dresse, sans complexe, un premier bilan, secteur par secteur.

« D’ores et dĂ©jĂ , au titre des avancĂ©es, il est intĂ©ressant de relever, en ce qui concerne le pivot Ă©conomique, dans le secteur forestier, qu’une dizaine de concession forestiĂšres Ă©voluant en marge de la loi ont Ă©tĂ© identifiĂ©es et de sommes importantes dues Ă  l’État du fait des situations fiscales illicites ont Ă©tĂ© mises Ă  jour.

Les audits se poursuivent et de nombreuses exonérations seront suspendues par le Gouvernement.

Dans le secteur pĂ©trolier, l’engagement du PrĂ©sident de la RĂ©publique Ă  promouvoir la transparence dans la mobilisation des ressources des industries est en cours de mise en Ɠuvre puisque le processus d’adhĂ©sion est bien engagĂ© avec la crĂ©ation du Groupe d’IntĂ©rĂȘt ITIE et le recrutement prochain du SecrĂ©taire Permanent, ainsi que l’adoption d’un Plan de Travail.

Dans le secteur immobilier, des chantiers de construction de logement arrĂȘtĂ©s depuis 2015 ont Ă©tĂ© relancĂ©s.  

Bien que lancĂ©s avant la mise en place du PAT, il faut saluer, en ce qui concerne le pivot social, la mise en service du Centre Multisectoriel de Formation Professionnel de N’kok, en attendant ceux de MvenguĂ© et TchenguĂ© en 2022.

La rĂ©forme de l’Office National de l’Emploi (ONE) est en cours d’achĂšvement et devrait permettre Ă  l’État d’amĂ©liorer ses interventions dans le processus de crĂ©ation d’emploi de nos jeunes compatriotes.

L’adoption d’un nouveau Code du Travail est un signe de la prise en compte de cette problĂ©matique sociĂ©tale de premier plan par le Gouvernement. En ce qui concerne la SantĂ©, l’Office Pharmaceutique National (OPN) a Ă©tĂ© transformĂ©e en sociĂ©tĂ© d’État et devrait contribuer Ă  amĂ©liorer ses performances de gestion pour rendre le mĂ©dicament disponible et accessible Ă  moindre coĂ»t.

Dans le mĂȘme sens, en vue de renforcer la prĂ©vention et les soins de santĂ© primaire pour amĂ©liorer l’état de santĂ© de la population, outre la confirmation de la qualitĂ© de la coopĂ©ration entre Cuba et le Gabon qui s’est traduite par la mise Ă  disposition de ce pays ami du Gabon de cent soixante-deux (162) professionnels de santĂ© dans notre pays, vingt-cinq (25) chantiers de rĂ©habilitation et d’extension d’infrastructures de santĂ© s’exĂ©cutent actuellement de maniĂšre trĂšs satisfaisante dans tout le pays sous l’Ɠil vigilant et exigeant du gouvernement.

Dans le domaine des infrastructures, les discussions pour le lancement des travaux des chantiers routiers prioritaires et Ă©nergĂ©tiques s’intensifient.

Dans le domaine de l’eau et de l’énergie, Vous avez suivi l’inauguration par le PrĂ©sident de la RĂ©publique, lui-mĂȘme, de la nouvelle usine d’eau potable CIM Gabon, le 21 avril dernier.

En ce qui concerne l’assainissement budgĂ©taire dans l’optique de maĂźtriser les dĂ©penses publiques et de se donner de la visibilitĂ© en termes de financement de l’économie, la dette intĂ©rieure a Ă©tĂ© certifiĂ©e Ă  425 milliards FCFA, la poursuite des opĂ©rations visant la maitrise de la masse salariale et la rationalisation de la crĂ©ation et de la gestion des Services Publics personnalisĂ©s se poursuit pour dĂ©gager des marges de manƓuvre utiles pour financer l’investissement ».

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire